Ferhat Mehenni invite la CNCD à composer avec la Kabylie pour sortir de l'impasse

20/02/2011 - 18:34

PARIS (SIWEL) — Le président du Gouvernement provisoire kabyle (ANAVAD), M. Ferhat Mehenni, a réagi face à l'interdiction des marches de la CNCD dont il a expliqué les raisons de l'échec et lui tend la main pour une nouvelle dynamique.


M. Ferhat Mehenni, président du Gouvernement provisoire kabyle (Photo Y. O — SIWEL)
M. Ferhat Mehenni, président du Gouvernement provisoire kabyle (Photo Y. O — SIWEL)
Dans un communiqué de la présidence du Gouvernement provisoire Kabyle, Ferhat Mehenni a condamné une nouvelle fois l'empêchement de l'action de la CNCD et l’usage disproportionné de la force contre des marcheurs réclamant le changement et la démocratie en Algérie, tout en expliquant que le succès des marches à Alger bute sur l'origine kabyle de leurs initiateurs.

« Cette troisième tentative infructueuse du RCD et de la CNCD appelle certaines remarques : l’absence de mobilisation populaire à ces trois marches a des explications qui tiennent au faible enracinement dans la société des structures composant cette coordination et l’isolement kabyle dont sont victimes les principaux appelants », a estimé le président de l'Anavad.

Il a ajouté qu'il est de notoriété publique que les marcheurs ne viennent de nulle part que de Kabylie dont une majorité, a-t-il souligné, « aurait aimé venir manifester à condition d’avoir des drapeaux kabyles et des mots d’ordre prenant en charge la revendication d’une autonomie pour le peuple kabyle ».

Pour M. Mehenni, « la mobilisation, déjà très faible à ces marches, risque de s’éteindre très vite ».

Par ailleurs, le Gouvernement provisoire Kabyle qui, dit-il, tient au changement et à la démocratie en Algérie, fait « publiquement » des propositions à la CNCD en l'invitant à accepter la revendication d'une « Kabylie politique » en intégrant en son sein le Mouvement pour l'Autonomie de la Kabylie (MAK) et l'Anavad « avec leurs drapeaux et leurs mots d’ordre ».

Semblablement, il a invité les membres de la CNCD à participer avec leurs drapeaux et leurs mots d’ordre à la marche du MAK prévue à Akbou, le lundi 28 février 2011. « Nous préparons la commémoration du 10e anniversaire du Printemps noir, nous proposons à toutes les organisations démocratiques de s’associer à notre initiative et d’entamer, tout de suite, un mouvement de désobéissance civile en Kabylie avant de l’étendre au reste de l’Algérie », a indiqué le président de l'Anavad.

ysn
SIWEL 201921 FEV 11



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu