Ferhat Mehenni à Mulhouse: « notre démarche s’appuie sur la raison, la conviction et l’adhésion populaire »

30/04/2014 - 11:16

MULHOUSE (SIWEL) — Samedi 26 avril 2014, Ferhat Mehenni, le président du Gouvernement provisoire kabyle, a été l’invité de l’association culturelle berbère de Mulhouse à l’occasion de la double commémoration du printemps amazigh et du printemps noir. Auprès de Zahir Amyas, artiste engagé en faveur de sa Kabylie niée et martyrisée, Ferhat Mehenni a fait un rappel de l’Histoire contemporaine de la Kabylie depuis la décolonisation de l’Algérie qui a choisi de se constituer en une fausse nation et poursuivant inlassablement le noir dessein de dissoudre la Kabylie dans l’arabo-islamisme.


Samedi 26 avril 2014 à Mulhouse, Ferhat Mehenni à la conférence qu’il donnée sur invitation de l’association culturelle berbère de Mulhouse (PH/DR)
Samedi 26 avril 2014 à Mulhouse, Ferhat Mehenni à la conférence qu’il donnée sur invitation de l’association culturelle berbère de Mulhouse (PH/DR)
Au cours de cette conférence tenue à Mulhouse, Ferhat Mehenni a rappelé que le combat mené par la Kabylie n’est pas un combat de haine envers les autres, ni envers une quelconque autre identité mais un combat d’amour envers la Kabylie et son identité millénaire. Il a rappelé que la Kabylie a le droit à la vie et que le monde entier doit l’entendre. En outre, le président de l’Anavad a fait remarquer que, contrairement à ceux qui nient à la Kabylie son droit à l’existence, la Kabylie mène un combat pacifique qui force le respect, rappelant que la démarche du Gouvernement provisoire Kabyle, comme celle du MAK, s’appuie sur la raison, la conviction et l’adhésion populaire, comme cela a été prouvé le 20 avril dernier et confirmé une nouvelle fois le 27 avril.

Et effectivement, la presse algérienne comme la presse française, si promptes à faire monter la mayonnaise sur des rassemblements d’à peine quelques individus appelant à la chute du système, aura beau minimiser l’adhésion populaire au projet d’autodétermination de la Kabylie, il n’en demeurera pas moins que la Kabyli, qui aspire réellement à sa liberté, ne peut pas accepter de se dissoudre dans une quelconque autre identité.
mel,
SIWEL




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu