Faux barrage à Ahnif : « Vous buvez du vin et vous faites la fête alors que vous savez que tout ça est haram »

30/11/2012 - 23:24

AHNIF (SIWEL) — Un faux barrage a été dressé à Aqerrav, dans la commune d'Ahnif à 35 km deTuvirett (Bouira). Depuis que le régime algérien a désarmé les gardes communaux qui assuraient la sécurité dans cette zone, les terroristes islamistes se sont remis aux faux barrages sans être jamais inquiétés ni par l'armée ni par les gendarmes qui prétendent être « revenus en Kabylie pour assurer la sécurité des citoyens »


Groupe de terroristes activant dans les maquis de Kabylie.PH/DR
Groupe de terroristes activant dans les maquis de Kabylie.PH/DR
La commune d'Ahnif a renoué avec la terreur islamiste ce soir aux environ de 21h. Une quinzaine de terroristes ont dressé un faux barrage sur la route des Imceddalen obligeant les véhicules qui arrivaient à se garer. Les terroristes islamistes ont fait sortir les passagers de leur véhicules puis les ont dépouillés de leur argent avant de fouiller les véhicules à la recherche de nourriture. Ils ont ensuite sermonné les victimes et leur ont tenu un discours moralisateur sur l'alcool et la danse : « Vous buvez du vin et vous faites la fête alors que vous savez que tout ça est haram ».

Joint par téléphone, une des victimes de ce faux barrage nous a affirmé que les terroristes les avient dépouillés de l'argent et de la nourriture en leur possession et qu'ils cherchaient plus à leur faire peur qu'autre chose. « Ils nous ont fait comprendre qu'ils étaient là, qu'ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient » a-t-il dit. Il a déclaré regretter la présence des gardes communaux car « depuis qu'ils n'assurent plus la sécurité à cet endroit (Aqarrev), les terroristes se sont remis à faire des faux barrages, à dépouiller les automobilistes et à faire des sermons sur la conduite "impie" des villageois »

Par cette reprise des faux barrages, les terroristes cherchent à faire passer le message de leur omniprésence et à faire comprendre aux villageois qu'ils demeurent des cibles accessibles.

L'armée et la gendarmerie algériennes déployée en surnombre en Kabylie n'ont fait preuve d'aucune efficacité dans la lutte anti terroriste alors que les gardes communaux "remerciés" par l'Etat algérien assuraient la sécurité de la région et ce avec beaucoup moins de moyens.

Les citoyens de Kabylie se posent des questions sur les éventuelles accointances entre ce faux-barrage à Ahnif et les affrontement qui avaient eu lieu la veille, le jour des élections locales, entre les habitants de Taqervust et de Haizer et les forces de "l'ordre" algérien. Les populations de ces deux localités kabyles s'étaient soulevés contre le bourrage des urnes par les fonctionnaires de l'administration algérienne sur le sol kabyle et les militaires stationnés en nombre en Kabylie, ces derniers étaient soupçonnés par la population de s'être "déguisés en civils pour donner l'illusion d'un vote citoyen".

zp/wbw
SIWEL 302324 NOV 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu