SIWEL | Agence kabyle d'information

FLN : la confusion règne toujours à la réunion du Comité central

15/06/2012 - 14:27

ALGER (SIWEL) — Une confusion générale règne sur les travaux de la session ordinaire du Comité central du FLN, qui se tient actuellement à Alger.


Belkhadem, SG du FLN est contesté par ses pairs. PH/DR
Belkhadem, SG du FLN est contesté par ses pairs. PH/DR
Les travaux prévus pour cette matinée, tardent toujours à commencer, en raison de la présence de contestataires qui veulent en découdre avec l’actuel SG, Abdelaziz Belkhadem. Ils exigent un vote secret », sur le maintien ou le départ du SG. A rappeler que Abdelaziz Bouteflika est président d’honneur du FLN.

Les contestataires ont envahi l’estrade sur laquelle Belkhadem devait prononcer son discours.
Comme à l’accoutumée, les dinosaures du FLN se sont venus jusqu’aux mains pour s’imposer, contre les proches de Belkhadem, venus en force le soutenir.

M. Abdelaziz Belkhadem était arrivé dans la matinée au moment où des contestataires, empêchés de rentrer à l'intérieur du lieu de la réunion, se sont regroupés.
Une réunion préparatoire à la session s'était tenue récemment et portait sur « les dispositions susceptibles de garantir le bon déroulement de cet important rendez-vous dans le parcours du parti ».

Il était prévu que cette session examinera les questions organisationnelles, sur la base des textes régissant le fonctionnement du parti, avait indiqué un communiqué du bureau politique du FLN.

Cet organe du parti avait fait savoir que « le vote des questions procédurales, des résolutions et décisions se fait à main levée comme stipulé dans le règlement intérieur du parti notamment le 4e paragraphe de l'article 13 ».

Les membres convoqués à cette session du comité central sont au nombre de 333 sur les 348, après qu'il a été enregistré le décès de six membres, deux cas frappés d'incompatibilité, deux membres ont été suspendus et huit autres se sont portés candidats sur d'autres listes lors des dernières législatives, avait-on souligné.

Initialement, l'ordre du jour de la session comportait trois points relatifs aux résultats des législatives du 10 mai, la préparation des prochaines élections locales et l'adoption des rapports sur les activités du FLN pour le semestre écoulé et l'application du budget 2011, outre des questions d'ordre organisationnel.

Par ailleurs, quatre dirigeants du parti avaient dénoncé le contenu du communiqué du bureau politique dans lequel « le SG s'est détourné de ses engagements ».
Il s'agit selon MM. Affane Kezzane, Abderrazzak Bouhara, Mohamed Boukhalfa, Ahmed Sebaa et Abdelkader Hadjar, du mode de vote concernant le retrait de confiance (vote secret ou à main levée), qui est le meilleur moyen d'expression démocratique.

Ils ont estimé que ces manœuvres « auront de lourdes conséquences et des dérapages dangereux sur le devenir du parti ».

aai
SIWEL 15 1429 JUIN12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu