Exigeons en ce 20 avril le droit de la Kabylie à son autodétermination. Par Rahim Arezoug

17/04/2016 - 06:47

CONTRIBUTION (SIWEL) - "Nous rêvons d’un Etat Kabyle qui protégera et veillera sur nos enfants afin de leur assurer la sécurité, la paix, la liberté, la dignité, l’honneur et la prospérité. Sœurs et frères Kabyles n'oubliez jamais d’où vous venez, votre histoire, votre identité. Soyez fiers de vous. N'oubliez jamais les souffrances et les douleurs du passé, ce sont des leçons à retenir et de mauvais souvenir mais qui restent des repères. " Extrait de la contribution de Rahim Arezoug


Exigeons en ce 20 avril le droit de la Kabylie à son autodétermination. Par Rahim Arezoug
Nous avons tous des imperfections, comme nous avons aussi des vertus. Le doute et la peur ne sont pas synonymes de lâcheté, mais plutôt de s’en tenir à cela.

La lâcheté, c’est préférer rester dans une périlleuse situation plutôt que de chercher à relever le défi en réduisant au silence notre peur de l’inconnu, car c’est bien de cela qu’il s’agit. Nous n’avons pas choisi notre destinée certes, mais il relève de notre volonté de choisir une destination plus sûre, plus prospère, et de tout mettre en œuvre pour y parvenir. Il n’est guère indispensable d’être doté de grandes capacités intellectuelles ou de talents précis pour se rendre compte de la calamité que subit notre pays Kabyle en cet immense enfer nommé "Algérie". Les plus âgés d’entre nous ont connu un pays uni combattant contre un colonisateur français qui n’a pu cacher l’ampleur de sa férocité. Pour les plus jeunes, nous nous souvenons au plus loin de nos souvenirs appartenir à un pays toujours aussi uni, du moins, en apparences puisque les Kabyles sont considérés comme un peuple de seconde zone, tout comme l’étaient les juifs du IIIème Reich allemand sous la domination des nazis.

Nous avons été privés de notre langue tandis que l’arabe connaît une expansion sans précédent : salafisme, terrorisme, opportunisme, corruption, injustice, insécurité, bavures successives des corps constitués de cet état mafieux… Nous n'avons pas choisi notre destin mais c'est le destin lui-même qui nous appelle à mettre fin à tout ce que le peuple Kabyle subit du pouvoir colonial algérien. Personne ne peux nous ôter cette détermination innée en nous, notre combat est généreux, c'est cette vérité qui enflamme notre voie, la voie de la liberté et de la paix, notre passage a été éclairé bien avant par nos ancêtres et nous avons fait le serment de ne pas abandonner et de faire avancer davantage notre noble cause qui réchauffe les cœurs et embrasse les cieux, nous devons suivre notre combat pour la libération de la Kabylie, et nous n'avons pas le droit à l’erreur.

Nous avons toujours été parmi les meilleurs et nous le serons encore.Nous avons créé une nouvelle force avec cette génération invaincue qui enflamme le flambeau et la voie de la liberté. Rien ni personne ne pourra nous arrêter car nous avons choisi la liberté , l’honneur et la dignité.Sauver la Kabylie est le devoir de chacun de nous.Celui qui marche trouvera sa destination, celui qui travaille d'arrache-pied avance pour atteindre son objectif, mais celui qui cultive l'inertie récolte l’obscurité et le désespoir et là où il y a de l’obscurité, il n y'a pas de lumière. Rien n'est impossible car tout est possible,c’est une question de détermination, de volonté et de cohérence.

Nous n'avons pas d'armes mais la détermination, le courage et la volonté qui nous accompagnent dans la lutte, ainsi que nos plumes. Nous, les Kabyles, nous avons une histoire, nous avons une identité, une langue et une culture. Nous assumons pleinement notre Kabylité et assurons son existence avec fierté et honneur. Nous nous fixons un objectif et réalisons nos rêves, la liberté, la justice et la dignité. Nous avons vécu des souffrances et des douleurs, nous avons payé un lourd tribut, et aujourd’hui n’est plus comme avant malgré nos divergences, qu’on le veuille ou pas.L’heure est venue de tracer notre objectif pour la libération de la Kabylie. Nous avons tous une dette envers cette nouvelle génération qui espère vivre en liberté en dehors du marasme et du colonialisme arabo- islamique.Nous avons subi d’énormes pressions et d’agressions par ce pouvoir totalitaire, du régime militaire depuis l’indépendance confisquée en 1962.La Kabylie, la locomotive, a subi des crimes de guerre suite à son engagement politique et pacifique pour la démocratisation de l'Algérie. L’Algérie est coupable des crimes orchestrés en Kabylie, des assassinats politiques, des infractions,kidnappings, du terrorisme islamiste, des incendies, de la destruction de l’environnement, du sabotage économique,.... etc.

La Kabylie a toujours gardé une certaine indépendance depuis la nuit des temps afin de sauvegarder son identité et elle a toujours refusé l'ingérence dans ses affaires. Nous n’avons rien inventé. Aujourd'hui, nous voulons juste notre souveraineté. Nous venons de faire ce qui est juste pour notre chère mère patrie la Kabylie, servir généreusement notre peuple.

Nous rêvons d’un Etat Kabyle qui protégera et veillera sur nos enfants afin de leur assurer la sécurité, la paix, la liberté, la dignité, l’honneur et la prospérité. Sœurs et frères Kabyles n'oubliez jamais d’où vous venez, votre histoire, votre identité. Soyez fiers de vous. N'oubliez jamais les souffrances et les douleurs du passé, ce sont des leçons à retenir et de mauvais souvenir mais qui restent des repères.

Je lance un appel à l'invincible peuple Kabyle :

Soyons nombreuses et nombreux et participons massivement aux marches organisées par le MAK ce 20 Avril 2016 à Tizi-wezzu - Tuviret et Vgayet, exigeons un référendum d'autodétermination.

Rahim Arezoug
SIWEL 170647 AVR 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu