Etat islamique / Maxime Hochart & Michael Dos Santos ou le « retour de boomerang »!

20/11/2014 - 16:56

DIASPORA (SIWEL) — Humiliés par les kurdes de Kobanê, qui leur tiennent tête depuis plus de 2 mois avec des armes dérisoires, et suprême humiliation, en étant commandés en plus par une femme, les djihadistes de l’Etat islamique ont décidé de « laver leur honneur » en décapitant les otages qu’ils détiennent. Ils ont récemment publié une vidéo digne des scénarios hollywoodiens où ils mettent en scènes la décapitation de 18 soldats syriens et d’un jeune humanitaire américain. Parmi les égorgeurs, deux français sont identifiés, l’un est de Champigny, l’autre de Normandie. C'est ce qu'on appelle le retour de boomerang !



Le normand Maxime Hochart et le francilien, Michael Dos Santos, font tous deux partie du casting des égorgeurs retenus pour le film d’horreur diffusé sur les réseaux sociaux. Et non satisfaite d’avoir permis à l’idéologie arabo-islamique d’avoir un essor mondial, après l’avoir imposé par sa politique favorable à l'arabo-islamique à des peuples entier, dont les berbères et les kurdes, la France a étendue sa complaisance vis-à-vis de l’arabo-islamisme jusqu’à permettre à cette idéologie de s’incruster chez elle et d’aller recruter ses bourreaux jusqu’en Normandie.

A force de promouvoir l’idéologie arabo-islamiste de leurs « alliés » du Qatar, d’Arabie, et de tous ceux qui s’en réclament, des jeunes européens ont fini par en adopter les « vertus ». La France, l’Angleterre et l’Europe en général se prennent en pleine figure le « retour de bâton ». Un belge et un anglais sont également suspectés de faire partie du casting des égorgeurs de la dernière vidéo de l’EI.

Quant à la médiatisation de cette vidéo comme d’ailleurs de toutes les autres vidéos de l’Etat islamique, on se demande à quoi cela peut-il bien servir, sachant que c’est justement ce que recherche l’EI. Toutes les grandes rédactions internationales passent en boucle les vidéos de l’EI. De quoi relèvent cette super médiatisation ? Inconscience ? Audimat et cupidité ? Peu importe, le résultat est que les mass-médias se font les plus efficaces attachés de presse de l’Etat islamique !

Et si l’on rajoute à cela le fait que ces démocraties occidentales refusent de livrer des armes conséquentes aux kurdes qui sont les seuls à tenir en échec les terroristes de l’Etat islamique, et cela pour satisfaire leurs alliés arabo-islamique ou assimilés, c'est-à-dire le Qatar, l’Arabie saoudite et la Turquie, eh bien il y a lieu de douter de la volonté occidentale de combattre l’Etat islamique.

maa,
SIWEL 201656 NOV 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche