Equateur : Les autochtone récupèrent 111 000 hectares de leurs terres ancestrales

16/03/2014 - 04:06

QUITO (SIWEL) — Les peuples amérindiens ont enfin obtenu leur titre de propriété après 7 ans de lutte, grâce à l'action de Zéro Déforestation ayant permis de protéger à ce jour 282 645 hectares de forêt en Amazonie équatorienne.


Les trois ethnies, Achuar (6.000), Shiwiar (1.200) et Sapara (1.700), soit au total près de 9.000 indiens peuplant 1.400.000 hectares de forêt primaire situés à la frontière avec le Pérou à 100 km du front de colonisation et de déforestation en Equateur, qui luttent depuis 1992 pour la reconnaissance de leurs droits ont enfin pu être considérés en tant que propriétaires légitimes de leurs territoires.

La montée en puissance des autochtones qui représentent un tiers de la population en Equateur, et suite notamment à la paralysie du pays par les indiens d’Equateur en Octobre 1992, a oblige le pays à réviser sa constitution en 1998.

Celle-ci reconnaît depuis l’existence de 13 nationalités autochtones dont les Achuar, Shiwiar et Sapara ainsi que les Shuar et les Kichwa. Elle officialise notamment l’éducation bilingue et la santé inter-culturelle, mais surtout ouvre la porte à la restitution par voie légale de tous les territoires occupés par les indiens. C’est le début de l’autonomie pour tous ces peuples opprimés depuis des siècles, 500 ans de la découverte du Nouveau-Monde.

wbw
SIWEL 160406 MAR 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu