Entre 2000 et 3000 mercenaires algériens en Libye, selon une ligue des droits de l’homme libyenne

17/04/2011 - 17:07

ALGER (SIWEL) — Dans une correspondance adressée à la LADDH de Mustapha Bouchachi, et publiée par le journal libyen d’opposition Libya El Youm, la ligue libyenne des droits de l’homme révèle qu’il y aurait entre 2000 et 3000 mercenaires algériens en Libye.


Le chef de l'Etat algérien Abdelaziz Bouteflika (Photo SIWEL)
Le chef de l'Etat algérien Abdelaziz Bouteflika (Photo SIWEL)
Selon la déclaration, ces derniers auraient été recrutés par les services secrets algériens pour combattre en Libye aux côtés des forces de Kadhafi. D’après un enquête de la ligue libyenne, certains prisonniers algériens auraient avoué qu’ils avaient été « manipulés » par les services algériens, qui leur auraient expliqué qu’ils étaient envoyés pour combattre Al Qaïda, en contrepartie de postes de travail sur place.

Dans sa missive la Ligue libyenne exhorte la ligue algérienne de « mener campagne en Algérien et de faire pressions sur le gouvernement algérien pour l’amener à cesser de soutenir le régime de Kadhafi. » en contrepartie, la ligue libyenne s’engage à faire des démarches auprès des rebelles pour libérer les prisonniers algériens, lesquels, en tant que mercenaires, ne peuvent revendiquer le statut de prisonnier de guerre, et risquent, par conséquent, des poursuites, explique l’auteur de la déclaration signé par le président de la Ligue, M. Bouchaguir.

La ligue algérienne n’a encore rien publié sur son site ; seul un blogueur proche du FFS a donné l’information.

Ces révélations viennent s’ajouter aux soupçons déjà lourds sur la collusion d’Alger avec le régime de Tripoli. Alger a toujours démenti ces révélations.

ach
SIWEL 171710 AVR 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu