Enseignement supérieur : L'Algérie veut bénéficier de " l'expertise " du royaume wahabbite dans l'éducation

22/04/2013 - 18:19

RIYAD (SIWEL) — Le ministre algérien de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Rachid Harraoubia, a rendu visite du 16 au 19 avril à son homologue saoudien, Khaled Ben Mohamed El Ankari, pour lui demander des "conseils" sur la façon de développer les institutions scientifiques et technologiques algériennes. L'Algérie a déjà bénéficié des retombées des "sciences islamiques" sponsorisées par l'Arabie saoudite, notamment durant la décennie noir du terrorisme islamiste.


Les ministres saoudien et algérien de l'enseignement supérieur (PH/DR)
Les ministres saoudien et algérien de l'enseignement supérieur (PH/DR)
C'est l'un des objectifs premiers de la visite de travail d'une délégation de "haut niveau" dirigée par le ministre algérien.

L'Algérie veut également parvenir à un accord pour les enfants des diplomates des deux pays à s'inscrire dans les universités locales.

Les deux pays se sont entendus sur un projet de jumelage entre l'Université du Roi Saoud et de grandes universités algériennes, et entre l'Université de l'imam Muhammad ibn Saoud et l'Université islamique de l'Emir Abdelkader de Constantine.


wbw
SIWEL 221819 AVR 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche