Enquête : Il était une fois... l'Académie Berbère et l'agence Soleil Voyages

16/06/2014 - 02:27

PARIS (SIWEL) — L’agence Soleil Voyages de Benyounes, créée moins de 6 moins après l'Académie Berbère, aurait servi de couverture pour pister tous les activistes kabyles en France, délivrant aux services algériens moult renseignements : adresses et dates de leurs allées et venues. Preuves à l'appui



De l'Académie Berbère

Le 14 juin 1966, a été fondée l'Académie berbère (Agraw Imazighen) par Mohand Arab Bessaoud et ses compagnons au domicile de Taous Amrouche sis au 5 rue d'Uzès dans le 2e arrondissement de Paris (association enregistrée à la préfecture de Paris, le 10 août 1966).

Des pressions ont été exercées sur Bessaoud de la part des régimes algérien et marocain pour l'empêcher de continuer dans sa mission d’éveil et de conscientisation pour la reconnaissance de l’identité et de la culture amazighes, notamment en Kabylie.

Il a échappé à des tentatives d’assassinat. Ces ennemis étaient : les services algériens au sein de l’Amicale des algériens en France (liée au F.L.N) et les services marocains. Le 22 mars 1978, Bessaoud est arrêté en France pour une accusation fortuite, mais tout le monde savait que c'était pour ses activités en faveur de l’identité amazighe.

L’Académie Berbère sera finalement dissoute en 1978, suite à des pressions du gouvernement algérien sur la France, et tout le matériel et les documents seront saisis.

Après six mois de prison il sera libéré provisoirement. Sachant qu’il est en danger de mort et avec l’aide de son ami Jacques Benet, il s’enfuit en Espagne. Le 15 août 1980 Bessaoud obtient l’asile politique en Angleterre et s’y installe avec le statut de réfugié politique.

Feu Bessaoud Mohand Arab, a raconté dans l’un de ses ouvrages que c’était Daniel Benyounes qui était derrière son arrestation et qui était à l’origine de la cessation des activités de l’Académie Berbère en France.

De l'agence Soleil Voyages

Le 06 janvier 1967, a été attribué la licence d’agent de voyages n° LI 075 95 0384 par la préfecture de la région Ile de France/préfecture de Paris, à la S.A.S. Soleil Voyages, dont le siège est au 49 avenue de l'Opéra - 75002 Paris, et dont le fondateur est Benyounes Mohand-Akli.

Mohand Akli Benyounes, dit Daniel a été enrôlé à partir de 1961 par le MALG et au lendemain de l’indépendance, il avait été "retourné de force" en juin 1964 par les hommes de Boumédiene, sous la contrainte des hommes du Chef de la Sécurité Militaire Kasdi Merbah et de son adjoint Abdellah Benhamza. C’était au lendemain du plasticage du Port d’Annaba par la SM. Le coup a été imputé et collé à Mohand-Akli qui fut arbitrairement arrêté. Au terme du marchandage, et devant la menace de lui ôter la vie, celui-ci finit par céder. Et depuis il fait partie de la longue liste des « correspondants », rabatteurs, informateurs, agent s d’infiltration et de noyautage. Il fera recruter même son frère et son fils.

Lors de la révolte kabyle du FFS de 1963 à 1965 contre le pouvoir autoritaire du duo Ben Bella-Boumediene (clan d'Oujda), il a été infiltré dans les rangs du FFS pour s’occuper de la... trésorerie. Plus tard, Ait Ahmed l’a accusé publiquement d’avoir détourné la caisse du FFS.

C’est en effet à cette période qu’il a lancé l’agence Soleil Voyages, une couverture pour pister tous les activistes kabyles dans l’Hexagone, délivrant leurs adresses aux services algériens et leurs allées et venues grâce aux réservations de billet pour rentrer au pays.

Cette société par actions est actuellement gérée par ses enfants, aux postes de président, directeur financier et directeur des ressources humaines, son fils Réda (42 ans), qui est ex-beau fils du général Khaled Nezzar et au poste de directrice générale, sa fille Kamila (39 ans).

Domiciliée depuis fin 2013 au 58 Boulevard de la Chapelle, dans le 18ème arrondissement de Paris, l'entreprise Soleil Voyages Tours Voyages active depuis 47 ans et dispose de presqu'autant d'agences de voyage en France que la compagnie Air Algérie :

Paris :
- 58, Boulevard de la Chapelle - 75018 Paris plan
- 1, Rue de Pali Kao - 75020 Paris plan
- 72, Avenue de Clichy - 75017 Paris plan
- 49, Avenue de l'Opéra - 75002 Paris plan

Marseille :
- 8, Boulevard d'Athènes - 13001 Marseille plan
- 39, Avenue Camille Pelletan - 13002 Marseille
L'une des agences de Marseille avait été transformée en avril dernier en QG de campagne du candidat sortant Bouteflika, briguant un 4ème mandat.

Lille :
- 45 Rue du Molinel - 59000 Lille plan

Saint-Denis :
- 5 Rue Auguste Blanqui - 93200 Saint-Denis plan

Tizi-Ouzou :
- Cité 166 logements EIGR - Bâtiment EPLF Gare Routière - 15000 Tizi-Ouzou

Alger :
- 17 Boulevard Khemisti - 16000 Alger
A savoir que l'agence d'Alger de Soleil Voyages est le représentant officiel en Algérie de la multinationale Carlson Wagonlit Travel, spécialisée dans les voyages d'affaires, et qui est en contrat avec le ministère français de l'intérieur pour les expulsions d’étrangers depuis le territoire français.

Synthèse

Les coïncidences et des dates et du lieu de leur création ne peuvent être anodines, ainsi l'agence Soleil Voyages, a été créée moins de 6 mois après la l'Académie Berbère, et son siège se trouve à 1 km environ du local de l'Académie Berbère !

Si leurs génèses se ressemblent, il en est autrement du sort de l'académie berbère et de la société par actions simplifiée Soleil Voyages Tours Voyages :

- Ainsi, l'académie a disparu, elle qui a contribuer à l’éclosion d’une conscience et à l’éveil des consciences pour la reconnaissance de l’identité et la culture amazighes. Via son journal « Agraw Imazighen », Bessaoud et son équipe universitaire avaient fait découvrir à de nombreux lycéens amazighs, dans les années 70, l'alphabet tifinagh comme signe de l'identité berbère, les jours de la semaine en tamazight, la numérotation amazighe, la réactualisation des prénoms amazighs, la confection du drapeau amazigh (trois bandes horizontales bleu, vert, jaune frappées au milieu par le symbôle AZA en tifinagh), le calendrier Amazigh et l’aménagement de l’alphabet tifinagh...

En exil, Dda Muḥend Aεrab Besεud reste en contact avec le développement du combat en Kabylie. Après maintes tentatives pour se faire délivrer un passeport pour pouvoir rentrer en Kabylie, refusé dans un premier temps, mais grâce au soutien des journalistes kabyles, des étudiants kabyles et un comité de soutien en sa faveur, il fera son retour en Kabylie en 1997.

Après des séjours répétés à l’hôpital, le père de l’académie berbère s'est ’éteint à l’hôpital Saint Mary’s de Newport en Angleterre, le premier janvier 2002. Son corps repose désormais au village d'Akaoudj, en Kabylie.

- Quant à l'agence Soleil Voyages, elle n'a cessé de propsérer en ouvrant des établissements secondaires un peu partout dans l'Héxagone et dont les bénéfices ont servi aux multiples projets des Benyounès.

Mohand-Akli Benyounes est depuis 2008, membre du Conseil de la nation au titre du tiers présidentiel nommé par Bouteflika et président depuis 2004 de l’Association des moudjahidine de la Fédération de France du FLN de 1954 à 1962).

Amara Benyounes, le frère cadet de Mohand Akli, est un ministre aux multiples maroquins au sein des gouvernements Bouteflika. En 2004, il a fondé l’Union pour la Démocratie et la République (UDR) pour relayer le pouvoir en Kabylie, parti transformé en 2012 en Mouvement Populaire Algérien (MPA) dont il est le secrétaire général et qui s'avère (sic) être la 3eme force politique en Algérie aprés le FLN et le RND alors qu'il n'existe que depuis quelques mois, confirmant ce que la rue kabyle appelle "des bébés nés moustachus". En 2002, il a même pu obtenir du pouvoir l'autorisation d'éditer un journal "régional", la Dépêche de Kabylie.

Selon ses anciens camarades sur les bancs de l'Université d’Alger, Amara Benyounès n’hésitait pas à menacer les étudiants contestataires, berbéristes, trotskystes et pagsistes. Et en intégrant le RCD dont il se vante être l'un des co-fondateurs, il n’avait fait qu'obéïr aux Généraux Belkheir et Ayyat (nouveaux patrons de la SM) pour le miner de l'intérieur.

La Dépêche de Kabylie, est gérée aujourd'hui par son frère Idir, connu pour avoir été le directeur qui a dilapidé la caisse du journal « le Pays », du magnat Issad Rebrab, contraignant le journal à mettre les clés sous le paillasson quelques mois seulement après son arrivée.

A Tizi-Ouzou, où il était chef du bureau du journal le Matin, Idir Benyounes, « le cleptomane historique », comme le surnomment ceux qui ont travaillé avec lui, a détourné un terrain à la nouvelle ville, destiné auparavant à accueillir la maison de la presse de la ville. Idir y a fait construire un immeuble de plusieurs étages par un entrepreneur de la région, pour qu’il le revende en engrangeant une conséquente plus-value.

Hemmu Remmu/wbw
SIWEL 160227 JUIN 14

Liens pertinents :

- Registre de commerce de la société "SOLEIL VOYAGES SOLEIL TOURS" sur Societe.com | sur InfoGreffe.fr

- Arrêté n° 2009 - 310 portant changement de représentation légale de l’agence de voyages S.A.S. SOLEIL VOYAGES sur le site de la Préfecture Région Ile-de-France



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu