Émeutes de Lesnam : Un médecin empêche la police algérienne de faire sortir sa victime de l'hôpital de Tizi-Ouzou

25/04/2016 - 17:39

LESNAM (SIWEL) — L’état du jeune homme tabassé par des policiers algériens dans un commissariat à Lesnam, le jeune homme à l'origine de l'émeute, reste critique. La victime a déjà subi deux opérations, la première à l’hôpital de Tuvirett, la seconde après son transfert en urgence vers l’hôpital de Tizi-Ouzou.

Selon des sources hospitalières, le médecin qui a pris en charge la victime à l'origine de l'émeute a empêché la police de faire sortir la victime de l'hôpital de Tizi-Ouzou pour l’emmener on ne sait où.

Par ailleurs, il y a lieu de souligner que les citoyens d'El Asnam ont demandé la libération des 12 jeunes arrêtés ce matin par la police. S'ils ne sont pas libéré, menacent-ils, ils organiseront une autre manifestation demain et d'autres encore jusqu’à leur libération.


Emeutes El Asnam, 24.04.16 (PH/ Radio Djurdjura)
Emeutes El Asnam, 24.04.16 (PH/ Radio Djurdjura)
Le jeune homme à l'origine de l'émeute a déjà subi deux interventions, précisent les sources hospitalières, la première à Tuvirett même et la seconde à Tizi-Ouzou, après son transfert au Col des genêts. Le médecin a également relevé de nombreuses traces de coups. La victime souffre de multiples contusions ainsi que d’un déboîtement du bras.

Pour rappel, de violents affrontements ont éclaté hier soir dans la localité de Lesnam, dans le département de Tuvirett (ex Bouira) entre des jeunes manifestants et les forces de police algériennes après qu’un jeune homme de cette localité ait été embarqué par la police et tabassé à mort dans le commissariat par des policiers en furie.

Le jeune homme a été tabassé au point que le commissariat a été obligé de l’évacuer en urgence vers l’Hôpital local de Tuvirett d’abord avant de le transférer sur l’hôpital de Tizi-Ouzou. C’est là que le médecin s’oppose à ce que la police fasse sortir la victime de l’hôpital… La voyoucratie de l’Etat algérien pousse le bouchon jusqu’à aller chercher une leurs victimes dans les hôpitaux…En 2001, c’était pour y achever les blessés, avaient témoigné à l’époque les médecins de Tizi-Ouzou.

Pendant ce temps, aux environs de 13h, les citoyens de la commune d'Al Asnam ne cessent d’affluer vers la mairie de cette localité. Un grand rassemblement citoyen s’y tient pour exprimer la colère de la population à la suite de l’agression sauvage dont a été victime un jeune homme de la région par des policiers, dans l’enceinte même du commissariat.

Enfin, il y a lieu de souligner que les citoyens ont demandé la libération des 12 jeunes arrêtés ce matin par la police alors organiseront une autre manifestation demain et d'autres encore jusqu’à leur libération.

rdk/zp
SIWEL 251739 AVR 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu