Elections législatives 2012 : le GPK déconseille aux éventuels candidats de se présenter

25/10/2011 - 12:00

PARIS (SIWEL) — Le Conseil des ministres du Gouvernement provisoire kabyle a déconseillé mardi aux éventuels candidats aux prochaines élections de se présenter. Il a exprimé son « soulagement de voir les deux partis kabyles (FFS et RCD Ndlr) refuser pour le moment de se prêter à cette mascarade ».


F. Mehenni au palais des congrès le 1er juin 2010 (PH/ G. I - SIWEL)
F. Mehenni au palais des congrès le 1er juin 2010 (PH/ G. I - SIWEL)
Le Conseil des ministres du GPK a indiqué qu'en prévision des échéances électorales de 2012, « le pouvoir qui n’est pas à son premier paradoxe commence à multiplier les tentatives de séduction en direction de la Kabylie », avec des promesses de projets qui ne verront, selon lui, jamais le jour ».

« L’Anavad déconseille aux éventuels candidats aux prochaines élections de se présenter. Le boycott des législatives est un devoir pour chaque Kabyle tant que la Kabylie n’aura pas entre ses mains la maîtrise de son propre destin », a indiqué une déclaration sanctionnant ses travaux signés par son porte-parole Makhlouf Idri.

Le GPK a d'autre part évoqué la situation en Kabylie faite selon lui d''insécurité et de répression. « L’insécurité ne cesse de s’aggraver en Kabylie où le terrorisme islamiste continue de sévir sous l’œil complaisant, voire encourageant, des autorités algériennes. Kidnappings et assassinats sont quotidiens », a-t-il souligné

Il a précisé que « la "dékabylisation" est ce terme par lequel on cache la discrimination frappant les Kabyles ». « Elle est lancée par le gouvernement algérien qui interdit les universités d’Alger aux étudiants venus de Kabylie. L’Anavad condamne ces agissements ».

Il a exprimé son soutien à la marche du 1er novembre à Vgayet (Bejaïa) par laquelle chaque citoyen, dit-il, est appelé à « exprimer sa condamnation de l’insécurité et cette forme de colonialisme et de racisme que pratique le régime algérien contre le peuple kabyle ».

Par ailleurs, le Conseil des ministres du GPK a abordé le prochain congrès du MAK prévu pour les 9 et 10 décembre 2011. Il a salué « le sens des responsabilités qui a permis de faire face aux multiples tentatives de déstabilisation orchestrées à partir des officines du pouvoir algérien et qui se sont soldées par de cuisants échecs » ajoutant que « concernant les responsables induits en erreurs lors de ces tempêtes, et qui se sont ressaisis depuis, leur réintégration est souhaitée ».

uz
SIWEL 250200 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu