Égypte : Première réaction officielle du côté français

29/01/2011 - 15:50

PARIS (SIWEL) — La première réaction officielle de la France sur les évènements d'Égypte vient d'être donnée par le premier ministre François Fillon qui a déclaré : « il faut que les violences s'arrêtent » et d’ajouter que « c'est le peuple égyptien qui décide ».


Déclaration lourde de sens estiment certains observateurs qui y voient une façon de demander à Moubarak le respect de la volonté des Égyptiens qui réclament son départ. De son côté le président de l'Union européenne, Herman Van Rompuy, a appelé samedi à « l'arrêt de la violence pour stopper les effusions de sang »


François Fillon et le président égyptien Hosni Mubarak lors de la visite de ce dernier en France en août 2007 (Photo : AFP)
François Fillon et le président égyptien Hosni Mubarak lors de la visite de ce dernier en France en août 2007 (Photo : AFP)
La chaîne qatarie Al Jazeera annonce vers 15 h des tentatives de plusieurs milliers de manifestants de s'emparer du ministère de l'Intérieur.

À quelques minutes de la rentrée en vigueur du couvre-feu des dizaines de milliers de personnes sont toujours présentes sur la place Tahrir au centre du Caire, manifestement pas décidées à bouger.

Le bilan des affrontements est de 38 personnes décédées, selon le ministère égyptien de la Santé.

AAI
SIWEL291548 JAN11



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu