Education : Les lycéens ont marché ce matin à Mekla

02/03/2014 - 11:48

MEKLA (SIWEL) — La protestation des lycéens se poursuit en Kabylie. Dans la matinée d'aujourd'hui, ce sont les lycéens de Mekla qui ont investi la rue afin de dénoncer le bricolage qui règne dans l'école algérienne.


Le bricolage qui est érigé en mode de gestion dans le système éducatif dénote à quel point le régime algérien ne se préoccupe que de sa pérennité au détriment de l'avenir des future générations.

Les dernières décisions du ministre algérien de l'éducation ont provoqué un mécontentement grandissant. Les lycéens qui refusent d'être des cobayes ont marché ce matin à Mekla ont dénoncé le bricolage et la marginalisation des concernés dans la prise de décision ainsi que la surcharge des programmes, et l'absence de conditions socio-pédagogiques nécessaire à un enseignement de qualité.

Des policiers, en uniforme et en civile, ont essayé de forcer les lycéens à se rassembler sur le trottoir, ce qui a failli provoquer des émeutes. Les militants de la coordination MAK de Mekla présents sur les lieux, ont fait en sorte que les lycéens poursuivent leur marche sans répondre aux provocations des service dit de sécurité.

Les manifestants se sont dispersés dans le calme en donnant une vraie leçon de civisme et de maturité politique au régime algérien qui cherche vainement à impliquer la Kabylie dans la lutte de ses clans à la veille des élections présidentielles rejetées et qualifiées par les kabyles de scrutin de la honte.

cdb,
SIWEL 021148 MARS 14





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche