Disparition du jeune Akil Belaid : la commune d'Agouni Gueghrane paralysée par une grève générale

10/11/2013 - 14:53

AGOUNI GUEGHRANE (SIWEL) - Suite à l'appel à la mobilisation lancé la cellule de crise pour exiger en signe de solidarité avec la famille du jeune AKIL BELAID porté disparu depuis le printemps 2007 et exiger que vérité soit faite sur cette affaire, la commune d'Agouni Gueghrane est paralysée par une grève générale.
Siwel reproduit le communiqué de la cellule de crise dans son intégralité.


Communiqué

Le jeune AKIL BELAID natif du village Agouni –Guéghrane dans la commune éponyme est porté disparu depuis le printemps 2007. Le père du garçon avait en temps opportun, signalé à qui de droit la disparition en question.

Il y a un mois environ, une rumeur persistante et amplement relayée au sein de la population fait état du meurtre de ce jeune citoyen .

Choquées, la famille et la population ont immédiatement réagi : Opérations de fouille dans les lieux suspects du village, assemblée générale de la population qui a débouché sur l’installation d’une Cellule de crise, élaboration d’un programme de travail…

Parallèlement, les autorités locales et les services de sécurité concernés, dont relève la commune ont été informés et une plainte déposée.

Dans le sillage des actions programmées par la cellule de crise, une demi-journée de grève est observée ce dimanche 10/11/2013 en guise de protestation par la population de tous les secteurs d’activités qui a afflué de tous les villages de la commune pour un rassemblement dans le calme et la sérénité au niveau du Chef-lieu.

Les membres de la cellule de crise sont intervenus pour rappeler les valeurs et les repères de notre communauté qui n’a pas pour habitude de se taire devant des actes attentant à ses équilibres. Ils ont également rappelé la détermination de toute la population pour que vérité soit faite sur cette affaire et appelé les services de l’État à ne ménager aucun effort pour cette cause.

La cellule de crise envisage l’organisation d’autres actions pacifiques dans les jours à venir.

La cellule de crise



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche