Dilem au Monde et Plantu à Liberté

06/01/2012 - 05:25

PARIS (SIWEL) — Les quotidiens français "Le Monde" et algérien "Liberté" échangeront pendant 15 jours leurs dessinateurs vedettes, Dilem fera la une au Monde et Plantu à Liberté à partir du 22 janvier.


Les caricaturistes Dilem (à gauche) et Plantu (Ph/DR)
Les caricaturistes Dilem (à gauche) et Plantu (Ph/DR)
Le dessinateur Plantu a déclaré dans un entretien à la chaîne francophone TV5 qualifiant l'échange de « belle opération ». « J'en profite pour dire qu'en Algérie, qui n'est pas vraiment une démocratie, dans la presse écrite c'est incroyable la liberté dont jouissent les journalistes et les dessinateurs », a dit le dessinateur du Monde.

Pourtant, « Dilem passe plus de temps dans les commissariats que devant sa table à dessiner. Il a transgressé un tabou, on n'avait pas le droit de dessiner le président, il l'a fait il y a quinze ans et depuis ça passe », a encore dit Plantu.

Le dessinateur français, Plantu, de son vrai nom, Jean Plantureux, est à l'origine de la création de « Cartooning for Peace » (Dessiner pour la paix) fondé en 2006, avec le soutien de l'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan. Cette association défend la liberté d'expression des dessinateurs de presse à travers le monde.

Le dessinateur algérien d'origine kabyle, Ali Dilem, a démarré sa carrière de caricaturiste au quotidien « Le Jeune Indépendant » en 1990 puis a rejoint « Le Matin » en 1991 et « La Liberté  »en 1996. Menacé de mort par des groupes islamistes à plusieurs reprises, Dilem fait l'objet de plusieurs procès pour diffamation et cumule de nombreuses années de prison. Le 14 juin 2005, par exemple, il a été condamné à six mois de prison ferme pour une caricature publiée dans le journal Liberté le 29 novembre 2001, dans lequel il dénonçait la corruption des généraux algériens. En 2001, son nom a été attribué à des amendements au Code pénal algérien (amendements Dilem) qui prévoient une série de mesures allant jusqu'à la peine de prison ferme contre les journalistes se risquant à offenser de quelque manière le président de la République ou les corps constitués (armée, justice, etc.).

Ses dessins ont été récompensés par près d'une vingtaine de prix internationaux dont le Prix international du dessin de presse en 2000, le Trophée de la liberté de la presse décerné par le Club de la Presse du Limousin et Reporters sans frontières en septembre 2005, le Cartoonists Rights Network’s Award for Courage in Editorial Cartooning (Prix du courage en caricature politique) décerné à Denver (États-Unis) en juin 2006, et le Grand Prix de l’Humour vache au Salon international du dessin de presse et d'humour de Saint-Just-le-Martel en septembre 2007.

cc/wbw/bbi
SIWEL 060525 JAN 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu