Détenus des At Leqsar : Vers la constitution d’un collectif d’avocats

02/10/2013 - 12:46

AT-LEQSAR (SIWEL) Des membres du comité provisoire pour la libération des jeunes détenus d’At Leqsar ont animé aujourd’hui un point de presse au cours duquel ils ont expliqué leur plan d’action pour la satisfaction de leur revendication.


Les jeunes des At Leqsar exigent la libération des détenus. PH/DR
Les jeunes des At Leqsar exigent la libération des détenus. PH/DR
Tout en soulignant le caractère pacifique de leur démarche le comité provisoire pour la libération des jeunes détenus a réitéré son appel à la sagesse tout en maintenant la pression sur les autorités locales à l’origine de l’incarcération arbitraire des jeunes qui croupissent en prison. « Nous voulons uniquement mener à bien notre combat qui est de faire éclater la vérité sur les budgets détournés par l’ancien exécutif de l’APC et exiger que la justice soit faite suite aux incursions des escadrons de gendarmes dans nos quartiers.

Des gendarmes qui ont violé l’enceinte de domiciles sans mandat, qui ont volé des commerces et qui en ont pillé d’autres, sans parler des passages a tabac systématique sur des personnes connues à Ath Leqsar qui n’ont pas toute leur raison ainsi que des adolescents… ».

Actuellement, ces membres se concertent pour constituer un collectif d’avocats à même de faire sortir les détenus emprisonnés. Des AG se tiennent régulièrement et des propositions sont recueillies afin d’établir une stratégie pour leurs libérations. « Nous tenons à dénoncer énergiquement les pratiques de certains individus qui se sont autoproclamés représentants de la société civile et qui prennent attache avec les autorités pour marchander leurs intérêts personnels. Nous disons non à toute forme de marchandage qui s’effectuerait au détriment des jeunes emprisonnés injustement », ont-ils dénoncé.

Dans leur dernier communiqué, le comité au nom de la population d’At Leqsar tient à remercier les bonnes volontés et les énergies militantes qui se sont dépêchées en guise de soutien à savoir la coordination des comités populaires d’Alger, la coordination nationale des gardes communaux, l’assemblée générale ouverte de la population de Barbacha et les militants de la société civile des communes de Chorfa, Imchedalen, Takerboust, El Esnam et de Bechloul. Des actions non encore entérinées ont été retenues mais le comité en concertation permanente avec la population envisagent d’engager des protestations d’envergure.

ik
SIWEL 02 1246 OCT 13





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu