Des rifains interpellent Najat Vallaud-Belkacem sur une réforme qui discrimine les langues amazighes

07/06/2016 - 21:53

DIASPORA (SIWEL) —Dans une lettre ouverte, en date du 05/06/2016 et signée par un « collectif de rifains de France », ces derniers interpellent Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’éducation nationale au sein du Gouvernement Français, sur la réforme qu’elle vient d’introduire en faveur de l’enseignement de la langue arabe aux enfants dès l’âge de 6 ans.


Najat Vallaud-Belkacem, elle-même d’origine rifaine et qui est en poste au sein du gouvernement français depuis l’élection de François Hollande il y a 4 ans, a introduit une nouvelle réforme de l’ELCO (Enseignements langues et cultures d'origine) qui consiste à enseigner l’arabe aux enfants dès l’âge de 6 ans.

Cette réforme qui fait polémique actuellement en France a fait réagir la communauté amazighe en général et rifaine en particulier. Un collectif « composé particulièrement de chercheurs, linguistes, universitaires, et militants franco-rifains » se disent « très désappointés par une telle réforme » et ont décidé de réagir en interpellant la ministre via une lettre ouverte.

Ce collectif revient notamment sur l’offres de l’ELCO : « Concernant leurs contenus, nous observons que ces enseignements ne traitent que de la langue et de la culture araboislamiques et absolument sans aucune mention des peuples autochtones d’Afrique du Nord, leur civilisation, leurs cultures, et leurs langues amazighes »

Ce collectif composé de rifains de France ont exprimé leur mécontentement et leur incompréhension d’autant plus que Najat Vallaud-Belkacem est elle-même rifaine, née à Nador et qu’elle y a vécu les 5 premières années de sa vie : « pourquoi la diversité linguistique en France devrait-elle se limiter à la langue arabe marginalisant ainsi les langues amazighes, votre langue maternelle, Tarifit ? » s’étonnent-ils.

Le collectif a cloturé la lettre en espérant que la ministre de l’éducation va « entendre, via notre lettre-ci, la voix de la raison et faire le nécessaire pour rendre à la deuxième langue de France ses lettres de noblesse » en parlant des langues amazighes.

Lettre complète publiée par un média rifain.





Vidéo archive : Najet Vallaud-Blekcem qui parle rifain au micro de BRTV (voir 1 min 50)

myd
SIWEL 072154 JUN 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu