Des responsables du MAK déplorent les divisions qui minent les forces politiques en Kabylie

02/04/2011 - 17:36

ADEKAR (SIWEL) — Des responsables du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie ont appelé les deux partis politiques ancrés en Kabylie, le FFS et le RCD, à revoir leurs stratégies et s'unir pour éviter disent-ils, une normalisation de la Kabylie.


De droite à gauche : Bouaziz Aït Chebbib, Azru Loukad et Mouloud Mebarki © SIWEL
De droite à gauche : Bouaziz Aït Chebbib, Azru Loukad et Mouloud Mebarki © SIWEL
« Si les deux partis étaient unis, jamais on aurait eu d'intrusion des partis du pouvoir en Kabylie et encore moins l'infiltration d'islamistes radicaux dans le paysage quotidien de la région », a affirmé Bouaziz Aït Chebib responsable à l'organique au sein du MAK, à l'occasion de la deuxième journée de la tenue de la Convention nationale kabyle dans la localité d'Adekar, à Béjaia.

M. Aït Chebbib a rappelé que le mouvement autonomiste ne s'est « jamais attaqué » à ces deux partis mais plutôt invités ces derniers à revoir leur stratégies et s'unir pour, dit-il, « éviter la dégradation de la situation en Kabylie et travailler à son émancipation à travers une autonomie régionale », prélude, poursuit l'intervenant, à la construction d'une Algérie démocratique.

De son côté, le secrétaire général du MAK, Mouloud Mebarki a estimé qu'« on ne peut appeler à l'union des Algériens sans unir d'abord les Kabyles ».

ysn
SIWEL 021640 AVR 11

Tags : FFS, Kabylie, MAK, RCD



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu