Des médias francais boycottent la visite de Manuel Valls en Algérie pour entrave à la liberté de la presse (actualisé)

09/04/2016 - 10:10

PARIS (SIWEL) — En représailles à la couverture par le Monde du scandale "Panama Papers", les autorités algériennes pour lequelles la liberté de la presse, est un ovni ont décidé de ne pas délivrer de visa à un journaliste du quotidien Le Monde et à deux journalistes du Petit Journal de Canal+ leur interdisant ainsi de couvrir la visite officielle qu'effectuera Manuel Valls à Alger ces samedi et dimanche, plusieurs grands médias lourds du paysage audiovisuel et de la presse française ont décidé de boycotter le déplacement de la délégation interministérielle française à Alger


Un article du Monde du 04/04/2016 consacré à l'Algérie dans le cadre du scandale Panama Papers (PH/DR)
Un article du Monde du 04/04/2016 consacré à l'Algérie dans le cadre du scandale Panama Papers (PH/DR)
Pour marquer leur attachement à la liberté de la presse, protester contre la censure exercée par l'Algérie contre «Le Monde» et« Le Petit Journal» et soutenir leurs collègues dont Bastien Bonnefous
du Monde et Hugo Clément du Petit Journal, plusieurs médias francais, dont les quotidiens Le Figaro et Libération et les radios France Inter et France Culture, et les chaînes de télévision TF1, France2 et France 3, ont décidé de ne pas suivre le déplacement officiel du premier ministre français à Alger.

Ce « comité interministériel de haut niveau », rendez-vous bilatéral annuel entre les gouvernements français et algérien, aura servi d'exutoire aux autorités algériennes qui reprochent au Monde le traitement du scandale des «Panama papers», notamment les informations visant l’Algérie
dans un article illustré par une photo de Bouteflika avec son ancien ministre Chekib Khell évoquant l'argent du pétrole algérien qui "passe par l'offshore".

Au « Petit Journal », le régime arabo-islamiste algérie reproche un reportage l’an dernier sur le président algérien en marge de la visite de François Hollande, démontrant tous les subterfuges des services de communication algériens pour tenter de cacher l'handicap de Bouteflika.

Ferhat Mehenni, le président du Gouvernement provisoire kabyle en exil, a adressé une [lettre]url:
http://www.siwel.info/A-quelques-jours-d-une-nouvelle-visite-de-travail-en-Algerie-le-president-de-l-Anavad-Ferhat-Mehenni-interpelle-le_a8885.html à Manuel Valls, le premier ministre français à la veille de son périple algérien, pour lui montrer le vrai visage du régime algérien que les faits de l'actualité viennent de confirmer

wbw
SIWEL 091010 AVR 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu