Des citoyens bloquent la R.N 5 à Tubiret

11/09/2013 - 12:42

TUVIRETT (SIWEL) - La contestation sociale gagne du terrain dans la wilaya de Tuvirett (Bouira) où les citoyens sortent dans la rue pour manifester leur colère. Les habitants de la cité du 1er novembre dans le centre-ville de la commune d’ El Asnam à 10 km à l’est du chef-lieu de la wilaya ont procédé aujourd’hui, mardi, à la fermeture de la RN5, reliant Alger à l’est du pays, pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de vie.


Des citoyens bloquent la R.N 5 à Tubiret
Les manifestants au nombre important ont bloqué la chaussée avec des troncs d’arbres, des blocs de pierre et des pneumatiques enflammés. Leurs revendications demeurent le goudronnage de la voirie, la réalisation de trottoirs et du réseau d’assainissement des eaux usées, des doléances qui n’ont pas été satisfaites depuis des lustres affirment les protestataires qui disent avoir décidé de passer à l’action de rue après le mutisme réservé par les responsables concernés à leurs demandes.

Les habitants de ce quartier ne veulent pas revenir sur leur action avant de voir les responsables prendre sérieusement en charge leurs revendications. Les promesses des autorités sont toujours des paroles en l’air. A cet effet les contestataires se méfient des paroles des responsables qui essayent souvent de faire dans la fuite en avant simplement pour contourner la colère du citoyen.

L’argent du pétrole part dans la corruption alors que des citoyens continuent de vivre dans des conditions très lamentables. Ce sont ces raisons là qui poussent les habitants de ce quartier à investir la rue pour se faire entendre. Ils ont bloqué un tronçon routier très important puisqu’il relie les principales wilayas du centre. Cette action a provoqué un gigantesque embouteillage qui a duré plusieurs heures.

Devant cette manifestation qui risque de resurgir encore dans les prochains jours, les responsables locaux se jettent la balle. Le maire de la commune enfonce la direction de l’urbanisme qui accuse de n’avoir pas octroyé des crédits nécessaires pour la réhabilitation du quartier. La route a été libérée durant l’après midi mais la situation reste toujours tendue.

Kamel. S
avec Tamurt

SIWEL 111242 SEP 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu