Des centaines de marcheurs répondent à l'appel du MAK à Akbou

26/09/2011 - 13:43

AKBOU (SIWEL) — Des centaines de marcheurs, 500 selon les organisateurs et 200 selon la police, ont répondu lundi à l'appel de la coordination du MAK d'Akbou à la marche populaire lancé sur internet.


Des centaines de marcheurs répondent à l'appel du MAK à Akbou
Les militants du MAK (Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie) entendaient protester contre « l'insécurité et la terreur entretenues en Kabylie ».

La manifestation a démarré du lycée Mohand Ouharoun "ex Hafsa" pour atteindre la place centrale d'Akbou.

Des slogans hostiles au pouvoir et à la présence des militaires dans la région et d'autres favorables au Gouvernement provisoire kabyle présidé par Ferhat Mehenni à Paris ont été criés.

Arrivés à la mairie d'Akbou, les organisateurs ont pris la parole pour dénoncer « le climat de terreur imposé au peuple kabyle ». D'après des cadres du MAK, « tout est fait par le régime pour normaliser la région ».

Ils ont mis en relief les dernières "bavures" avec la répression sanglante du printemps noir pour conclure que « seule une large autonomie » pourrait régler les problèmes des Kabyles liés à l'insécurité, au terrorisme et à la crise économique qui sévissent dans la région.

D'après eux, « les Kabyles doivent s'organiser pour assurer leur propre sécurité ». Ils ont réitéré leur appel en direction des forces politiques locales à savoir le Rassemblement pour la culture et la démocratie de Saïd Sadi et le Front des forces socialistes de Hocine Ait Ahmed pour un « front uni » contre l'insécurité.

Les manifestants se sont dispersés dans le calme a-t-on constaté.

uz
SIWEL 261344 SEPT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu