Des blessés du printemps noir soutiennent la marche du 27 avril

25/04/2014 - 12:19

KABYLIE (SIWEL) - Tout en condamnant avec force l'agression du pouvoir algérien conte le peuple kabyle en interdisant et en réprimant sauvagement la manifestation pacifique du 20 avril, un groupe de blessés du printemps noir appelle les autres victimes à rejoindre la marche du 27 avril initiée par le MAK.


Pour Youcef Beneddine, blessé par une balle réelle, le 27 avril 2001: "le MAK est la seule organisation politique qui porte sérieusement les aspirations du peuple kabyles". A cet effet, il invite les kabyles à soutenir ce mouvement kabyle pour libérer la kabylie du joug arabo-islamique du pouvoir algérien.

Ci-après l'appel du MAK à la marche du 27 avril en réponse à la répression en Kabylie

AFRANIMAN I TMURT N YIQVAYLIYEN

MOUVEMENT POUR AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE


Appel à une marche pacifique en Kabylie pour :

· Protester contre la violence féroce des brigades de la répression algérienne

· Affirmer la volonté inébranlable du peuple kabyle à se libérer du joug colonial d'Alger

Cette année, le régime raciste d'Alger a renoué encore une fois avec le seul langage qu'elle n'a jamais su opposer à la Kabylie: celui du mépris et de la répression.

Pour la première fois depuis le printemps noir de 2001, au cours de la marche organisée par le MAK ce 20 avril à l'occasion de la double commémoration du printemps Amazigh et du Printemps Noir, une répression féroce s'est abattue sur le peuple kabyle à Tizi-Ouzou. Les brigades de la répression algérienne ont fait preuve d'une extrême violence contre des manifestants pacifiques et ont procédé à des centaines d'arrestations parmi les citoyens kabyles, les militants et les sympathisants du MAK.

D'autre part, si la violence a été plus sournoise à Vgayet et Tuvirett, les marches dans ces deux autres grandes villes de Kabylie n'ont eu lieu qu'au prix de nombreuses arrestations, insultes et autres inacceptables brimades de la part des policiers chargés "d'encadrer" les manifestants.

Des photos et des vidéos sans appel montrent le zèle et l'extrême violence de la répression perpétrée par les brigades répressives algériennes face à des citoyens kabyles pacifiques, armés de leur seul courage mais fortement convaincus de leur droit inaliénable à vivre librement sur la terre de leurs ancêtres, conformément à leur langue, leur culture et leur civilisation, plusieurs fois millénaires.

Les événements intolérables de ce 20 avril qui a vu le régime algérien renouer avec ses pratiques scélérates ne peuvent rester sans suite. Le peuple kabyle ne peut accepter de se laisser agresser sur son propre territoire par des agents de la haine et du désordre au service d'un régime fasciste et colonial.


Pour toutes ces raisons, le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK) appelle les citoyens kabyles à participer en masse à une marche :

- Contre la répression policière en Kabylie

- Pour l'autodétermination de la Kabylie,

La marche aura lieu le dimanche 27 avril à Tizi Ouzou, à 11h, de l'université à l'ancienne mairie.

Vive la Kabylie libre !

Pour le MAK, Bouaziz Ait-Chebib, Président


SIWEL 251219 AVR 14



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu