Dernières nouvelles du Mzab/ alors que le Dr. Fekhar se trouve dans un état critique, certains avocats veulent dépolitiser l'affaire

31/07/2015 - 13:15

PRISON DE MNIΣA (SIWEL) — Me Dadi Oubeka Mounir et Me Rahmouni Fatiha, deux avocats membres du Collectif des avocats chargé de la défense des détenus politiques Mozabites ont rendu visite hier à Kameleddine Fekhar et ses codétenus qui ont reçu la 1ère visite de leurs avocats depuis leur détention dans cette prison. Le Dr Fekhar et Qassem Soufghalem poursuivent la grève de la faim et l’administration algérienne de cette prison les a privés de sucre, matière essentielle qui est utilisée par tous les grévistes de la faim dans le monde entier pour assurer la survie des grévistes.

pendant ce temps-là, certains avocats du Collectif de défense des Mozabites veulent dépolitiser l'affaire de la détention arbitraire des Mozabites pour en faire une affaire de droits de commun; perspective rejetée par Kameleddine Fekhar, sa famille et ses compagnons.


Me Dadi Oubeka Mounir et Me Rahmouni Fatiha, à la sortie de la prison de Mni3a ( PH/DR)
Me Dadi Oubeka Mounir et Me Rahmouni Fatiha, à la sortie de la prison de Mni3a ( PH/DR)
Par ailleurs, les détenus mozabites n’ont aucun contact entre eux. Ils n'ont même pas le droit de se saluer dans la cours. Chaque détenu est seul dans sa cellule. Quant au Dr. Fekhar, son état de santé se dégrade de plus en plus. Privé d’eau fraîche et de climatisation alors que la chaleur au sud a atteint son paroxysme, Kameleddine Fekhar, atteint de l’Hépatite B est privé de soins médicaux, le médecin se limite à lui « contrôler sa tension ».

D’autre part, des avocats du collectif de défense des prisonniers Mozabites veulent « dépolitiser l'affaire » en lui donnant le caractère d'une « affaire de droit commun » ; chose que le Dr Fekhar, sa famille et ses camarades refusent. Ils saluent la mobilisation du Mouvement pour l’’autodétermination de la Kabylie (MAK) ainsi que toutes les organisations et mouvements solidaires de leur drame.

Enfin, il est à noter que les arrestations arbitraires se sont poursuivies surtout à l'égard de la famille de Kameleddine Fekhar dont le neveu comparaîtra ce mardi 4 août en même temps que la chambre d'accusation qui siégera le même jour pour l'appel interjeté contre le mandat de dépôt déposé contre Kameleddine Fekhar et ses camarades

maa,
SIWEL 311315 JUIL 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu