Dénonçant la maltraitance et la cruauté du personnel pénitencier, le Dr. Fekhar lance un appel urgent à la croix rouge internationale

05/03/2016 - 19:50

ALGER (SIWEL) — Dans une lettre rendue publique aujourd'hui par des membres de la famille du Dr.Fekhar, au cours d'une conférence de presse tenue ce matin à Alger, le président du Mouvement autonomiste Mozabite dénonce la maltraitance et la cruauté du personnel pénitencier.

Le Dr Fekhar a déclaré avoir déposé plusieurs plaintes pour les sévices et les abus qu'il a subit depuis son arrestation mais "celles ci sont resté sans réponses", a-t-il dénoncé. Dans cette lettre, le Dr.Fekhar a appelé avec beaucoup d'insistance la Croix Rouge internationale à venir rendre visite aux détenus politiques mozabites afin de constater par eux-mêmes leurs conditions de détention.

Siwel publie, ci-après, la lettre remise par le Dr Fekhar à sa famille qui en a fait la lecture dans la conférence de presse tenue ce matin à Alger.

Il est à rappeler que la presse algérienne, hormis le quotidien francophone Liberté, aucun journal "libre" algérien n'a daigné répondre à l'appel de detresse lancé par la famille Fekhar


Traduction de la lettre de Kameleddine Fekhar lue par des membres de sa famille, ce matin lors de la conférence de presse tenue à cet effet:

Kameldin Fekhar a entamé aujourd'hui le 05/03/2016 une grève de la faim pour les raisons suivantes:

1- Le Dr Kameldin Fekhar considère que son arrestation est arbitraire et va à l'encontre de ses droits et liberté ainsi que ceux de ses codétenus.

2- Le Dr Kamelddine dit qu'après 8 mois de détention arbitraire, le juge d'instruction n'a présenté aucune preuve ou le moindre fait réel qui viendront appuyer les chefs d'inculpation dressés contre lui .

3- Le Dr Kamelddine a déposé plusieurs plaintes pour tous les sévices et les abus qu'il a subit depuis son arrestation mais celles ci sont resté sans réponses.

4- le Dr Kamelddin Fekhar proteste contre les conditions de détentions très précaires et l'état de la prison de Ghardaïa qui est en sureffectif et dans lesquelles ils sont entassé avec ses codétenus, tels des bêtes dans une étable. Il demande avec beaucoup d'insistance à la Croix Rouge internationale de leur rendre visite afin de constater leur conditions de détention.

5-Il proteste aussi contre la décision des autorité pénitentiaire de couper tout contacte entre lui et les membres de sa familles et de ses proches (frères, gendres, enfants ect...) comme c'est le cas aussi pour l'ensemble de ses codétenus.

6- Kameleddine Fekhar dénonce la maltraitance et la cruauté qu'ils subissent de la part du personnel pénitencier lui et ses compagnons, et proteste contre le fait que ces autorités leur refuse des soins en sachant que certains de ces codétenus sont âges, certains même handicapé ou souffrants de maladies chronique.

Traduction : Nadia At Uissa

SIWEL 051950 FEV 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu