Déjeuner républicain de Tizi-Ouzou : quelques précisions

04/07/2014 - 22:04

TIZI –WEZZU (SIWEL) — La réussite du rassemblement pour la liberté de conscience organisé par le Collectif « Yal Yiwen Imani-s » (chacun pour soi), auquel ont pris part des militants du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie, a fait réagir les extrémistes de tout acabit, dont des islamo-terroristes qui ont appelé au lynchage des animateurs du MAK .


"Israël et la France derrières les mangeurs de ramadan" a titré le torchon arabophone « Echourouq » qui a fait parler la haine des islamistes contre les Kabyles. Bouguerra Soltani, Hadibi et le pseudo cheikh « Hamadache », terroriste et militant du FIS, qui s’est distingué auparavant par son appel à l'assassinat de Ferhat Mehenni, ont demandé au régime raciste d’Alger à qui ils doivent leur existence, d’arrêter et d’emprisonner les animateurs du MAK.

Le mensonge et l’injustice durent un temps. La vérité et la justice les rattrapent tout le temps. Ces attaques infâmes nous rappellent à quel point le MAK fait trembler le pouvoir algérien qui sous-traite les islamo-terroristes afin de contrecarrer la Kabylie qui avance.

A leur coté, les télévisions et les journaux antikabyles et islamistes ont même fait appel à des militants qui se réclament vulgairement de la gauche progressiste. Pour un coordinateur d’un parti nommé le MDS, l’action est en soi une atteinte à ce précepte de l’Islam. Ce militant d’un groupuscule qui a usurpé la mémoire de feu El Hachemi Chérif, un démocrate et un laïque kabyle, fait appel à "l’Etat" pour protéger cette liberté, comme si, ce sont les citoyens kabyles qui bafouent un droit inaliénable et non pas un Etat théocratique, fondé sur la corruption, tant morale que matérielle.

Cette action, à laquelle des militants du MAK ont pris part, est une conviction et un engagement du mouvement kabyle à défendre la laïcité kabyle, au moment où les partis dits progressistes et les formations kabyles ont choisi, l’une de s’acoquiner avec le pouvoir et l’autre avec son corollaire, les islamo-terroristes.

Le militant de gauche, plus réactionnaire que jamais, avait, dans son intervention, appelé les militants kabyles laïcs à riposter dans le cas où des non-jeûneurs seraient arrêtés.




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu