Déclaration du MAK à la suite de la marche du 27 avril: "Nul artifice ne résistera au formidable combat de la Kabylie pour sa liberté "

29/04/2014 - 15:41

KABYLIE (SIWEL) — Au lendemain de la grandiose réussite de la marche du Peuple kabyle pour son autodétermination, le MAK, initiateur de l'appel a réagi via un communiqué que nous publions dans son intégralité.


Le président du MAK avec les militants et cadres du mouvement lors de la marche du 27 avril à Tizi-Wezzu. PH/DR
Le président du MAK avec les militants et cadres du mouvement lors de la marche du 27 avril à Tizi-Wezzu. PH/DR
AFRANIMAN I TMURT N YIQVAYLIYEN        MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE        Marche historique du 27 avril : Déclaration du MAK

Une semaine après que le pouvoir algérien ait réprimé dans le sang la traditionnelle marche pacifique du printemps Amazigh et du Printemps Noir, la Kabylie est, par défiance, revenue à la charge en organisant une nouvelle marche qui a eu lieu le 27/04/2014. Des milliers de manifestants ont ainsi répondu à l’appel conjoint du MAK et de l’Anavad pour réaffirmer l’attachement inébranlable de la Kabylie à son droit inaliénable à l’autodétermination.

Malgré les craintes de redéploiement de l’arsenal répressif du pouvoir raciste d’Alger et les rumeurs persistantes sur une nouvelle vague de répression distillées par les relais locaux du même pouvoir afin de briser la mobilisation et la détermination des organisateurs et des révoltés, rien n’y fait. La Kabylie ne plie pas. Son courage n’a d’égal que sa détermination à faire valoir son droit à la vie et à la liberté. Les Kabyles sont descendus par milliers dans les rues de Tizi-Wezzu pour défendre leur revendication phare à savoir le droit à l’autodétermination du peuple kabyle qui mérite plus que jamais l’attention et l’intérêt des instances internationales qui en sont garantes. Le MAK regrette qu’elles n’aient pas dénoncé les violences de la police du régime dictatorial d’Alger qui s’est encore une fois distingué il y a quelques jours par des pratiques qui heurtent la conscience humaine.

Il est important de souligner que les diaboliques desseins du pouvoir criminel d’entraîner les organisateurs dans la spirale de la violence ont été mis en échec. L’objectif essentiel de cette grandiose action populaire qui est d’exiger le droit à un Etat kabyle libre a été scandé par les milliers de marcheurs qui ont fait pièce aux apprentis-sorciers qui voulaient replonger la Kabylie dans la violence stérile qui l’a toujours saignée pour des résultats qui ont toujours été à l’avantage du pouvoir.

Aujourd’hui, en ce 27/04/2014, d’une seule voix, la Kabylie a fait un bond historique qualitatif en réaffirmant clairement sa principale revendication : le droit à l’autodétermination.

Nul artifice ne résistera à ce formidable combat juste et tout obstacle quel que soit sa nature ou son ampleur ne pourra barrer la route de l’idéal qui guide le peuple kabyle vers sa liberté et sa souveraineté.

A travers cette action, la Kabylie a confirmé son rejet de l’élection présidentielle du 17 avril 2014. Quel que soit son vainqueur et ses tartuferies, elle ne concerne pas la Kabylie qui aspire à élire son président par et pour elle-même.

D’autre part et à la veille de la cérémonie honteuse d’investiture pour un quatrième mandat du régisseur fantôme des agendas mafieux des clans au pouvoir, la Kabylie réaffirme son refus de toute allégeance aux forces en place et met son droit à l’autodétermination au dessus de toute considération politique qui nie ses intérêts.

Vive le peuple kabyle

Vive la Kabylie libre, démocratique, laïque et sociale

Gloire à nos martyrs

Kabylie, le 28 avril 2014

Bouaziz Ait Chebib, Président




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu