Déclaration du Conseil universitaire du MAK de Vgayet

08/02/2015 - 15:12

VGAYET (SIWEL) — " Le constat est alarmant. Cela fait 4 mois depuis que les deux campus de Targa Ouzemur et Aboudaw sont fermés. Les autorités algériennes concernées font dans l’indifférence et la sourde oreille afin de favoriser le pourrissement dans le seul et unique but d’anéantir les capacités et les potentialités de l’étudiant kabyle. Ce plan diabolique vise la destruction pure et simple de l’université kabyle afin de priver la Kabylie de sa matière grise qui est une condition préalable pour tout développement et émancipation d’une nation." Extrait de la déclaration du conseil universitaire de Vgayet dont voici, ci-dessous, l'intégralité.


Kahina Mébarki lors d'un meeting populaire du MAK à Vgayet, ici avec le président  du MAK, Bouaziz Ait-Chebib (PH/SIWEL)
Kahina Mébarki lors d'un meeting populaire du MAK à Vgayet, ici avec le président du MAK, Bouaziz Ait-Chebib (PH/SIWEL)


AFRANIMAN I TMURT N YIQVAYLIYEN

MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE

M A K

Conseil Universitaire de Vgayet

Déclaration


L’université qui est censée être un lieu de rayonnement du s avoir et des valeurs universelles sombre dans un marasme multidimensionnel du fait de la politique de contre-développement et de dépersonnalisation menée par le pouvoir algérien en Kabylie.

La révolte des étudiants kabyles est constante et ne cesse de s’amplifier. Il ne se passe pas un jour sans que l’on enregistre des actions de protestation dans différents campus et ce depuis plusieurs années.

Le constat est alarmant. Cela fait 4 mois depuis que les deux campus de Targa Ouzemur et Aboudaw sont fermés. Les autorités algériennes concernées font dans l’indifférence et la sourde oreille afin de favoriser le pourrissement dans le seul et unique but d’anéantir les capacités et les potentialités de l’étudiant kabyle. Ce plan diabolique vise la destruction pure et simple de l’université kabyle afin de priver la Kabylie de sa matière grise qui est une condition préalable pour tout développement et émancipation d’une nation.

Les étudiants de Vgayet sont encore une fois à l’avant-garde de la contestation estudiantine. Ils refusent l’injustice, l'ostracisme, le fatalisme, la soumission et de voir leur université transformée en une entreprise idéologique visant la dépersonnalisation de la Kabylie. Cette révolte renseigne sur le fossé idéologique qui sépare l’université kabyle des autres universités d’ « Algérie », victimes du véritable lavage de cerveau à travers l’école algérienne.

Le Conseil Universitaire MAK de Vgayet apporte son soutien inconditionnel à la contestation estudiantine qui dénote à quel point le peuple kabyle rejette la politique coloniale incarnée par Bouteflika et ses parrains militaires.

De 1949 à 2001, en passant par 1980 et 1981, la jeunesse estudiantine kabyle n‘a rien oublié du mépris qui a toujours été opposé au peuple kabyle. Elle vient de prouver encore une fois à travers les rassemblements et les marches organisés à Vgayet qu'elle sera à jamais digne du combat de ses aînés.

Pour déjouer les manipulations du régime raciste d’Alger et ses relais locaux, le Conseil Universitaire MAK de Vgayet appelle l’ensemble de la communauté estudiantine à l’union, à la sérénité et à la concertation afin de bâtir une université kabyle moderne et progressiste.

Il est plus qu’urgent de soustraire la Kabylie aux griffes de ses assassins pour instaurer un Etat kabyle, démocratique, social et laïque.

Vive l’université kabyle
Vive la Kabylie libre

Université Abderahmane Mira, le 08 février 2015

Kahina Mebarki, Présidente.


SIWEL 081512 FEV 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu