Déclaration du Comité provisoire pour la libération des détenus d’Ath Leqsar : Vive l’auto-organisation des jeunes et des opprimés !

15/09/2013 - 19:51

ATH LEKSAR (Siwel) - Suite à la contestation populaire des habitants de la localité d'Ath Leksar dans le département de Tuvirett, pour l'amélioration de leurs conditions de vie qui n'arrêtent pas de se dégrader, plusieurs citoyens ont été arrêtés par les forces de répression du régime algérien. L'agence Siwel a reçu une déclaration du Comité provisoire pour la libération des détenus d’Ath Leqsar. Nous la reproduisons dans son intégralité.


Déclaration du Comité provisoire pour la libération des détenus d’Ath Leqsar : Vive l’auto-organisation des jeunes et des opprimés !
Comité provisoire pour la libération des détenus d’Ath Leqsar
Déclaration
Vive l’auto-organisation des jeunes et des opprimés !


La population d’Ahl El ksar, comme le reste des régions défavorisées et enclavées, vit dans des conditions socio-économiques déplorables, caractérisées par la dégradation des chaussées et l’insuffisance du réseau routier, le manque d'alimentation des foyers en eau potable et l’inexistence du réseau AEP pour d’autres. Ajoutant à cela, l’insuffisance de quelques dizaines de logements face à la demande croissante de la démographie. Des jeunes qui se trouvent coincés entres le choix d’un travail précaire et rarissime, et le taux de chômage qui menace leur avenir et les enfonce dans la délinquance. Ces jeunes et le reste de la population se trouvent désarmés face à ce magma de problèmes, et les associations ne sont présentes que dans les statistiques des autorités. Et que dire des élus locaux, prêcheurs de bons discours pendant les campagnes électorales ? Le fossé s’élargit, et la rupture est consommée avec les autorités. Cela est bien patent avec le rythme des luttes que connaît la région, avec des fermetures d’APC et de routes.
Une attaque contre une personne est une attaque contre tous !

Face à la dernière contestation des jeunes athlètes, les autorités et à leur tête, le wali et ces collaborateurs locaux n’ont pas trouvé d'autres solutions que le traitement sécuritaire des revendications légitimes de nos jeunes. Incrimination de toute voix protestataire, expédition punitive, intimidation et fulmination de la population et chasse déclarée aux jeunes athlètes, suivie de la propagande mensongère à leur encontre.

Ensemble pour dénoncer les mesures dignes d’un autre âge et exiger la libération des détenus !
La réaction des autorités à l’encontre de nos jeunes a laissé un sentiment d’indignation de la part de la population qui s’est montrée solidaire avec les jeunes et leurs familles attristées. La lutte n’est qu’à son début et depuis, des rassemblements, des sit-in, un comité provisoire a vu le jour exigeant la libération immédiate et inconditionnelle de nos jeunes. Le sort de nos jeunes et de la population est entre nos mains.
Conjuguons notre détermination à l’auto-organisation pour libérer nos jeunes. Soyons nombreux au rassemblement qui aura lieu dimanche 15/09/2013 à 9h00, à la place publique pour exiger la libération immédiate et inconditionnelle de nos jeunes.

Vive l’auto-organisation des jeunes et des opprimés !
Vive la lutte car seule la lutte paie !
Ath Leqsar, le 12/09/2013.



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu