Déclaration de la Confédération MAK d'At Yaâla ( Setif) : Yennayer 2964 : Tous à Tizi-Ouzou le 12 janvier

31/12/2013 - 18:02

AT YAALA (SIWEL) - En cette date historique, la population d'At Yaâla tient à honorer la mémoire de l’un de ses enfants, le jeune Lyas Yaâqub (Lyes Yakoub) assassiné le 20/06/2001, à l'âge de 13 ans, par les gendarmes algériens. Aucun pardon ne sera jamais accordé et aucune paix ne sera jamais possible tant que justice n'aura pas été rendue aux victimes de ce crime d’Etat perpétré par le pouvoir algérien contre le peuple kabyle.


AFRANIMAN I TMURT N IQVAYLIYEN

MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE

CONFÉDÉRATION D'AT YAALA (SETIF)

Yennayer 2964 : Tous à Tizi-Ouzou le 12 janvier

L’authentique Tamazgha s'apprête à célébrer Yennayer 2964. Cette date historique qui continue d'être occultée par le régime raciste d'Alger constitue pour le peuple kabyle un repère et un élément indissociable de son identité.

La meilleure façon de célébrer le 1er jour de l'an amazigh est de faire de ce jour hautement symbolique une journée d'action pour manifester notre détermination à aller jusqu'à l’aboutissement de notre quête de liberté. A cet effet, la confédération d'At Yaâla, appelle les citoyennes et citoyens kabyles à participer massivement à la marche du 12 janvier initiée par le conseil universitaire du MAK de l'UMMTO (université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou).

En cette date historique, la population d'At Yaâla tient à honorer la mémoire de l’un de ses enfants, le jeune Lyes Yakoub assassiné Lyas Yaâqub (Lyes Yakoub) assassiné le 20/06/2001 , à l'âge de 13 ans, par les gendarmes algériens. Aucun pardon ne sera jamais accordé et aucune paix ne sera jamais possible tant que justice n'aura pas été rendue aux victimes de ce crime d’Etat perpétré par le pouvoir algérien contre le peuple kabyle.

Aujourd’hui, ce même Etat récidive dans ses pratiques racistes et criminelles avec le peuple frère de la vallée du Mzab. La confédération MAK d'At Yeâla condamne l’agression sauvage dont sont victimes les mozabites, aussi bien de la part de la communauté arabe châambas qui n'a pas hésité à profaner des tombes et à détruire un mausolée du 16ème siècle, que de la part des services de police algérienne qui viennent d'apporter une nouvelle preuve du profond racisme de l'Etat algérien envers les Amazighs.

Malgré les discriminations de tout genre dont elles font l'objet depuis 1962, les populations kabyles de Sétif resteront toujours intraitables sur leur identité kabyle. Ni l'ostracisme, ni le racisme d'Etat, ni les politiques d'arabisation et de dépersonnalisations ne pourront altérer la détermination de cette partie de la Kabylie à poursuivre dignement sa lutte pour que le peuple kabyle recouvre son authenticité et sa souveraineté.

Gloire à nos martyrs, à la Kabylie et aux peuples Amazighs qui luttent pour leur liberté et leur dignité

At Yaâla, le 31 décembre 2013

Pour la Confédération MAK d’At Yaâla

Mouloud Younsi, Président



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu