Déclaration-Appel des enseignants de Tamazight de Tizi-Ouzou

11/11/2014 - 15:09

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Les enseignants de tamazight de Tizi-Ouzou se sont réunis en assemblée générale dans le siège d’un syndicat autonome le 28.10.2014 pour examiner la situation de l’enseignement de tamazight dans les différents paliers de l’éducation, ils réitèrent leur décision de grève pour le mercredi 12 novembre 2014 suivie d’un sit-in devant le siège de la Direction de l’Education de Tizi-Ouzou à 10H30 mn et appelent l’ensemble des enseignants de tamazight, les collègues des autres matières, les parents d’élèves, les étudiants ainsi que tous les militants sincères de la cause amazighe à s’associer à leur sit-in.


Déclaration-Appel des enseignants de Tamazight de Tizi-Ouzou
Enseignants de tamazight de Tizi-Ouzou

DÉCLARATION-APPEL


Nous, enseignants de tamazight de Tizi-Ouzou réunis en assemblée générale dans le siège d’un syndicat autonome le 28.10.2014 pour examiner la situation de l’enseignement de tamazight dans les différents paliers de l’éducation, réitérons notre décision de grève pour le mercredi 12 novembre 2014 suivie d’un sit-in devant le siège de la Direction de l’Education a de Tizi-Ouzou à 10H30 mn et appelons l’ensemble des enseignants de tamazight, les collègues des autres matières, les parents d’élèves, les étudiants ainsi que tous les militants sincères de la cause amazighe à s’associer à notre sit-in pour exiger, encore une fois, la satisfaction de nos revendications qui consiste en :

I-Problèmes à court terme

[Ses problèmes sont à régler en urgence pour ne pas dire dans l’immédiat]

1-L’affectation d’enseignants vacataires, à défaut de créer de nouveaux postes budgétaires, dans tous les établissements où il y a cumul de 10 heures supplémentaires ou plus, comme c’est le cas pour les autres matières,

2-Revoir l’ensemble des emplois du temps anti pédagogiques,

3-Instruire et/ou rappeler les responsables des établissements concernés par l’enseignement de tamazight à respecter dans son intégralité la dernière circulaire relative à l’enseignement de tamazight datant de mai 2009 ainsi que les inspecteurs de la matière au suivi de son application sur le terrain,

4-Mettre fin aux dispenses des élèves aux examens officiels (BAC et BEM en particulier) en se référant à la dernière circulaire et en instruisant avec insistance les chefs d’établissements concernés.
II-Problèmes à moyen terme

1-Rigueur dans l’établissement des besoins en nouveaux postes budgétaires pour chaque année scolaire et favoriser la consolidation en optant pour les établissements qui dispensent cette matière en premier lieu,

2-Ouvrir des postes pour le recrutement d’inspecteurs de la matière,

3-Doter les bibliothèques des établissements en ouvrages pédagogiques se rapportant à la langue, la littérature et la culture amazighes,

4-Faire le bilan de 25 ans d’enseignement de cette matière pour programmer sa généralisation sur tout le territoire de la wilaya,

5-Mettre définitivement fin au caractère optionnel de l’enseignement de tamazight dans le système éducatif,

6-Programmer l’enseignement de tamazight aux amazighophones à partir du préscolaire et prévoir son intégration dans l’examen officiel de la 5eme.

Par ailleurs,

-Nous dénonçons le double langage et les mensonges des responsables au niveau de la Direction de l’éducation de Tizi-Ouzou concernant le dossier de tamazight, le secrétaire général et le responsable de la scolarité en particulier,

-Nous exigeons une commission d’enquête ministérielle concernant la gestion des postes budgétaires destinés à la langue tamazight.

N.B : Notre action est la deuxième après celle initiée par une dizaine d’établissements en date du 22.10.2014, dans le cas où nos revendications ne seront pas prises en charge, cette fois-ci, nous seront dans l’obligation d’opter pour d’autres formes de protestation.

Chers frères, unissons-nous pour instaurer un enseignement digne de ce nom pour notre langue.

L’introduction de tamazight dans le système éducatif algérien n’est pas un cadeau du pouvoir, c’est le fruit d’un combat sans relâche de plusieurs générations de militants.

Ma nettɛmmid i lbaṭel,
Ad nuɣal akk am ṭṭbel,
Kul wa ad d-iheggi aɛrur-is.[Slimane Ɛazem].

Déclaration faite à TiziOuzou le 28.10.2014
et rendue publique ce jour, le 09.11.2014.




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu