Décès du Roi d'Arabie: l’Etat algérien, décrète le « deuil national » pour la perte de son souverain

23/01/2015 - 17:33

ALGER (SIWEL) — Voici une nouvelle preuve que l’Algérie constitue bel et bien une province africaine de l’empire wahhabite d’Orient. Le président algérien, a décrété un « deuil national » de 3 jours suite au décès du roi d’Arabie saoudite. Il n’a pas non plus manqué d’adresser ses plus sincères condoléances au peuple « frère » d’Arabie saoudite. Quant au Maroc, Mohamed VI se lamente de la perte du « regretté souverain » qui constitue une perte « pour le Maroc et la nation islamique toute entière ».


Le roi d’Arabie saoudite, Abdallah ( PH /Reuters)
Le roi d’Arabie saoudite, Abdallah ( PH /Reuters)

Il ne fait aucun doute que la perte de ce souverain wahhabite chagrine les régences d’Afrique du Nord, tant il est vrai que les souverains d’Arabie constituent de « généreux donateurs », investissant sans compter dans la salafisation des « territoires conquis ». Seulement voilà, si les régences d’Alger et de Rabat pleurent leur souverain, il n’en est rien des peuples «indigènes».

Sur les réseaux sociaux, les internautes kabyles, et les amazighs d’une manière générale, ne partagent pas le chagrin "servile" des régents d’Afrique du Nord, ni celui "intéressé" des Etats-Unis et autres pays « amis » de l’Arabie saoudite. Car si eux y ont perdu un « ami » ou un « souverain » précieux, les peuples indigènes, eux, n’y voient que le départ de l’un des innombrables semeurs de chaos et autres braconniers du désert qui viennent décimer les outardes d'Afrique pour...se distraire!

Au vu des déclarations d'amour post-mortem, on n'ose pas imaginer celles qui lui étaient faites de son vivant. Certains se sont même cru obligé de vanter le rôle « significatif joué pour longtemps (par le roi) pour la paix et la stabilité de l'Arabie saoudite, de la communauté islamique et du monde » ( voir RFI).

Il fallait oser!... surtout quand il est de notoriété publique que cette monarchie théocratique est à l’origine de la secte wahhabite, qu'elle est adepte de la charia, de la décapitation publique, de la lapidation, de l'esclavage ou encore des coups de fouet publics pour toute femme osant prendre le volant d'une voiture, et qu'elle constitue l’un des plus gros investisseur dans l’industrie internationale du terrorisme islamique, avec son "petit frère" du Qatar.

Bon nombre de kabyles ont d'ailleurs présenté leurs condoléances non pas au peuple saoudien qui subit la dictature islamique des Wahhabites mais aux régents d'Afrique et autres dirigeants du Monde qui "combattent le terrorisme" mais aussi et surtout à Al Qaeda, l'Aqmi, Mujao, Ansar Dine et bien sur à DAECH...tout en sachant que la relève sera assurée et que leur chagrin sera de courte durée!

zp,
SIWEL 231733 JAN 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche