Décédé en Afrique du Sud : l’Algérie refuse de rapatrier la dépouille de Mehdi Moufek

05/09/2012 - 14:41

AT WASSIF (SIWEL) — Décédé le 31 août 2012, la dépouille du jeune Moufek Mehdi, originaire des At Wassif (Ouacifs), dans le département de Tizi-Ouzou n’est toujours pas rapatriée par l’ambassade d’Algérie en Afrique du Sud.


Mourad Medelci, ministre algérien des Affaires étrangères. PH/DR
Mourad Medelci, ministre algérien des Affaires étrangères. PH/DR
Selon les membres de la famille Moufek, l’ambassade d’Algérie en Afrique du Sud ne voulant pas rapatrier la dépouille de leur enfant pour des impératifs « liés principalement à son origine kabyle ».

La famille qui dénonce ces agissements et cet antikabylisme primaire de l’Etat algérien même dans une tragédie, souligne que le défunt Mehdi Moufek, est né le 12 avril 1976 et décédé le 31 août 2012 en Afrique du Sud, où il s’est établi depuis quelque temps.

Ce n’est pas la première fois que des Kabyles ont été lâchés, dans des situations difficiles par l’Algérie officielle, pour la simple et unique raison parce qu’ils sont kabyles. Plusieurs jeunes et autres ressortissants kabyles appellent à la prompte création d’un Etat kabyle, qui puisse prendre en charge leurs doléances et les défendre dans les pays où ils résident.

Devant cet état de fait, le Gouvernement provisoire kabyle (GPK), et à sa tête M. Ferhat Mehenni lance un appel « à la communauté kabyle établie en Afrique du Sud et partout dans le monde pour se solidariser avec la famille du défunt» pour qu'elle puisse rapatrier le jeune décédé. Le GPK ajoute que«le compte de MAK-France est ouvert pour les virements et Paypal ».

Par ailleurs, le GPK souligne que le racisme du régime algérien envers les Kabyles s'est de nouveau illustré à travers ce triste cas, et ajoute que le salut du Peuple kabyle ne peut venir que de lui-même.
aai
Siwel 051441 sept12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu