De retour à Guenzet At-Ya3la, les gendarmes assassins se constituent une nouvelle base de données

29/06/2016 - 15:04

SETIF (SIWEL) — La gendarmerie algérienne qui avait assassiné de sang-froid un enfant de 14 ans, à Guenzet At-Ya3la, lors des évènements tragiques du printemps noir de 2001, est désormais de retour dans cette localité relevant du département de Sétif.


L'illustration parle d'elle-même, inutile d'y adjoindre une quelconque légende (PH/DR)
L'illustration parle d'elle-même, inutile d'y adjoindre une quelconque légende (PH/DR)
En plus du fait de provoquer les citoyens, les gendarmes assassins convoquent les citoyens pour les questionner sur leurs « choix confessionnel » et sur leur « sympathie pour MAK ».

En d’autres termes, la gendarmerie prépare de bases de données dans le but évident d’identifier et de localiser les cibles principales de leur mission en Kabylie, imposer le colonialisme arabo-islamique au peuple kabyle.

cdb/zp,
SIWEL 291504 JUn 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu