" De Saket à Vasantotsava, Holi, de couleurs et de charme"

18/06/2015 - 19:17

VGAYET (SIWEL) — La fête des couleurs, Holi pour les Hindous, a été organisée par des jeunes éveillés de Vgayet, pour garder ce fil qui nous tiens à la vie et aussi à autrui, sur une des merveilleuse plages du pays Kabyle, Saket. Des centaines de jeunes se sont ainsi donné rendez-vous sur le sable de la bordure de la méditerranée pour ramener de la couleur, même éphémère, dans leur vie ternie par un quotidien fait de pressions et d’oppressions.


Pour ne pas sombrer dans la bêtise et l’ignorance de tous les «contempteurs du corps», il aurait fallu se donner le temps d’une recherche sommaire pour le négationnistes de la vie, pour voir que loin de représenter un prosélytisme en faveur de l’hindouisme ou ce qui lui ressemble, cet événement se voulait surtout festif et une Grande envie de Vivre.

Mais entre des Kabyles qui ne veulent pas se soumettre et se résigner à la mort qu’on leur a savamment concocté de longue date, et des bourreaux formés pendant toutes ces années dans ce seul dessein, des pots de couleurs peuvent en effet faire office de raison suffisante d’une déclaration de guerre ouverte, sur les réseaux sociaux des obscurantistes principalement, et tous leur complices muets accessoirement.

Il est possible que les pans arabistes incurables ont vu en les couleurs de cette fête trop de ressemblance avec les couleurs de l’emblème Amazigh. En effet, Les pigments que les populations d’Inde se jettent ont une signification bien précise : le vert pour l'harmonie, l'orange pour l'optimisme, le bleu pour la vitalité et le rouge pour la joie et l'amour (1), en somme toutes les contrevaleurs de la chienlit.

Si la haine des algériens envers les Kabyles justifiait ce déchaînement de violence, elle ne saurai l'excuser pour tout être humain doté d'un fragment de cervelle encore en bonne santé. Les jeunes qui étaient sur la plage célébraient l'amour et la vie, que démontraient donc les opposants à distance si ce n'est la haine et la mort?

Les couleurs de Holi kabyle d’un jour n'ont été que de courte durée, mais comme tout acte empreint d’innocence, ses effets seront désormais inscrits dans la durée, ce qui dérange sans doute en premier tous les gourous de la pensée unique et leurs eunuques...

Un grand Bravo donc à nos jeunes pour cette initiative encourageante, et pleine d’espérance d’un avenir en construction en pays kabyle, où la tolérance sera la règle et l’épanouissement une nécessité.

Pourvu que les couleurs du prochain Holi soient dominés des couleurs Kabyles, et les jeunes encadrés et protégés en leur pays plutôt que fustigés et diffamés par les services de l’occupation algérienne et leurs relais.

A. At-Uqasi

SIWEL 181917 JUIN 15

(1) source Wikipédia

NDLR: Quelques images du Holi kabyle sur la plage de Saket (Vgayet), à titre comparatif ...

" De Saket à Vasantotsava, Holi, de couleurs et de charme"




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu