Dda Taleb Rabah inhumé ce mercredi

23/12/2015 - 23:41

IFERHUNEN (SIWEL) — L'enterrement du monument de la chanson kabyle, Dda Taleb Rabah, qui a tiré sa révérence dans la matinée d'hier mardi, à l’âge de 85 ans, a eu lieu ce mercredi, au cimetière de son village natal de Tizit, dans lɛerc des At Yellilten. Le peuple kabyle s'y était déplacé en nombre pour lui rendre hommage, dans une atmosphère chargée d’émotion et de tristesse.


Très tôt ce mercredi matin, des centaines de personnes affluaient, venant des quatre coins de Kabylie, faire leurs adieux à leur idole.

La délégation du Conseil régional du MAK Tizi-Ouzou et Boumerdès a présenté au nom du MAK ses condoléances à la famille du défunt et lui a remis officiellement une lettre signée de Ferhat Mehenni, le président du Gouvernement Provisoire Kabyle (Anavad), qui a tenu à apporter son témoignage suite à la perte de celui qui était pour lui un "ami" et un "aîné, un repère". La foule a fortement salué le message parlé de Ferhat Mehenni à partir de Paris qui a été diffusé par haut-parleur.

Du domicile mortuaire jusqu’au cimetière, le cercueil fut accompagné des couleurs nationales kabyles.

Le président du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK), Bouaziz Ait Chebib, à la tête d’une délégation constituée de nombreux cadres et militants, n’a pu rejoindre Tizit qu’au moment de l’enterrement.
Le matin même, le président du MAK était retenu au meeting et à une marche suivie du lever du drapeau kabyle à Larvâa Nat Iraten, un rendez-vous inscrit de longue date au calendrier du mouvement souverainiste kabyle.

Confirmant l'adage de Kateb Yacine, selon lequel "Ils nous tuent et ils nous rendent hommage", l'état colonial algérien, qui, hier encore, voulait ridiculiser Taleb Rabah lors d'un concert à la salle Atlas, à Alger, retransmis en direct à la télévision,par le biais du chef d'orchestre qui voulait saboter la prestation du seul chanteur kabyle qui était au programme... aujourd'hui, ce même pouvoir colonial, a dépéché sur place deux de ses ministres, Azedine Mihoubi ministre de la Culture pour qui l'Algérie est arabe et le bachagha El Hadi Ould Ali, ministre de la Jeunesse et des Sports un relais local du clan Bouteflika ainsi que Brahim Merad, le Wali-Walou de Tizi-Ouzou qui menace des honnêtes citoyens Kabyles chez eux...

wbw
SIWEL 232341 DEC 15




Dda Taleb Rabah inhumé ce mercredi




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche