« Dans le contexte du printemps arabe, le cas algérien peut éclater à tout moment » (sociologue algérien)

01/10/2011 - 09:00

PARIS (SIWEL) — Dans un contexte marqué par les révolutions arabes et environnement économique international tendu et incertain, le cas algérien peut éclater à tout moment, a affirmé le sociologue algérien Nourredine Hakiki, cité vendredi par le quotidien "Le Monde".


Les forces antiémeutes à la place du 1er mai à Alger (PH/I.Y)
Les forces antiémeutes à la place du 1er mai à Alger (PH/I.Y)
« Au sommet de l'Etat, c'est la panique générale, il donne, et l'Algérien ne veut plus »", a ajouté ce directeur du laboratoire du changement social à l'université Alger-II, en référence à la multiplication des annonces d'aides sociales faites par le pouvoir algérien pour contenir le mécontentement social.

Mais, pour M. Hakiki, « il n'y a pas d'autre solution pour s'en sortir et échapper aux mouvements de violence que de mettre en place un processus démocratique ».

Cela passe, explique-t-il, par « des élus choisis par les citoyens et capables de leur tenir un discours de vérité ». « Mais la génération qui a accaparé le pouvoir depuis l'indépendance ne veut pas le comprendre », a-t-il déploré.

uz
SIWEL 010900 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu