Crise malienne : le Premier ministre, Cheikh Modibo favorable au dialogue avec le MNLA et Ansar Dine

18/11/2012 - 15:24

OUAGADOUGOU (SIWEL) — Le premier ministre malien, Modibo Diarra s’est dit favorable à un dialogue avec le MNLA et le groupe terroriste Ansar Dine.


C’est à la sortie d’une rencontre avec le président de la CEDEAO, le président burkinabè Blaise Compaoré, que M. Modibo Diarra, premier ministre malien a jugé le dialogue inévitable avec le MNLA et Ansar Dine. « Le dialogue est inévitable, les gens qui composent le MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad) ou Ansar Dine sont nos compatriotes, ce sont des Maliens » ; a estimé M. Diarra qui a ajouté que « même si certains ne trouvent pas leurs positions défendables ».

Selon le premier ministre malien, le futur dialogue, censé aboutir à une « paix durable » et une société traitant à égalité les « communautés ethniques », permettra de distinguer « les revendications légitimes » de celles qui ne le sont pas. La paix durable souhaitée par le gouvernement malien prendra-t-elle en charge les revendications du MNLA ? Tout porte à croire que l’introduction de l’option d’Ansar Dine dans le dialogue vise justement à saborder l’indépendance chèrement acquise par les Azwadiens.

Ces discussions ne concerneront pas « les terroristes et les narcotrafiquants » qui pour « la plupart ne sont pas des citoyens maliens », a précisé le premier ministre malien.
A rappeler que plusieurs négociation ont été menée par Alger et Paris pour résoudre le conflit malien depuis plusieurs décennies, mais le Mali a fini, avec la bénédiction des deux capitales, de nier ses engagements envers les Touaregs.

aai
SIWEL 181524 NOV12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche