Crash de l'avion militaire algérien en France : le seul civil à bord était kabyle

11/11/2012 - 00:32

LOZERE (SIWEL) — Le crash de l'avion militaire algérien dans le sud de la France vendredi après-midi avait fait six victimes, cinq militaires et un civil représentant la Banque Nationale d'Algérie, un proche de l'unique victime civile à bord a révélé à Siwel que le banquier était un kabyle de la région des Iwadiyen.


Selon le procureur de la République de Mende, Samuel Finielz, l'appareil se serait probablement disloqué en plein vol, dispersant des débris sur 4 kilomètres autour du lieu de l'accident (PH/DR)
Selon le procureur de la République de Mende, Samuel Finielz, l'appareil se serait probablement disloqué en plein vol, dispersant des débris sur 4 kilomètres autour du lieu de l'accident (PH/DR)
Il s'agirait de Mohamed Cherief, la cinquantaine, du village Aït Maalem, commune Aït Bouaddou, sous-préfecture (daïra) des Ouadhias, à 35 km au sud de Tizi-Ouzou.
Retraité depuis peu après une carrière passée à la Banque nationale d'Algérie (BNA), il aurait été rappelé pour accomplir cette mission d'acheminement depuis la France d'équipement pour la fabrication de billets de banques car il était considéré comme un expert dans ce domaine.

Vendredi soir, le ministère algérien de la Défense nationale avaient officiellement confirmé dans un communiqué : « Lors de l'exécution d'une mission d'acheminement d'équipements au profit de la Banque d'Algérie à partir de la France (NDLR, il s'agit de rouleaux de papier fiduciaire servant à la fabrication de billets de banque), un avion de transport des Forces aériennes de l'ANP (Armée nationale populaire) de type CASA 295 s'est écrasé vendredi à 15h45 en Lozère à 100 km au nord de Montpellier sur le chemin de retour en Algérie, avec à son bord six personnes »

Et de préciser que « L'avion a décollé le même jour d'Alger à 07H00 du matin avec à son bord son équipage cinq militaires et un représentant de la Banque d'Algérie »

Samedi en fin d'après-midi, le préfet de la Lozère, Philippe Vignes a indiqué que « les deux corps manquants viennent d'être retrouvés à l'intérieur de la carlingue ».
Quatre corps avaient été découverts dès vendredi soir mais n'ont pu être désincarcérés que samedi dans la journée.

Les enquêteurs français ont localisé samedi matin la boîte noire qui devrait livrer de précieuses informations sur les circonstances exactes de l'accident, elle sera extraite en présence des enquêteurs du ministère algérien de la défense qui sont arrivés samedi sur les lieux accompagnés du consul d'Algérie à Montpellier Khaled Mouaki.

Selon la gendarmerie française, le bimoteur s'est écrasé vendredi vers 15H45 dans une zone située à environ 1 000 mètres d'altitude par une météo brumeuse. Le crash s'est produit dans un champ à proximité du village de Trélans, département de la Lozère, dans une région inhabitée, escarpée et boisée.

wbw
SIWEL 110032 NOV 12




A lire aussi :




1 2 3 4 5 » ... 217

Kabylie | Algérie | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech





Dépêches en continu