Coupe du monde : première défaite pour l’équipe algérienne

17/06/2014 - 19:21

BELO HORIZONTE (SIWEL) — L’équipe algérienne de football a finalement perdu son premier match face à une équipe belge des plus déterminées. Avec cette première défaite, 2 buts à 1, les Verts algériens montrent qu’on ne peut construire une équipe de football avec un Etat dictatorial défaillant sur tous les plans. Notons par ailleurs que dans la capitale parisienne, il a été décidé de ne pas placer d'écrans géants sur les places publiques en raison de la réputation désastreuse des supporters algériens, ironiquement appelés les "wantoutristes "


La prière des joueurs algériens après un penalty inscrit contre les Belges. PH/DR
La prière des joueurs algériens après un penalty inscrit contre les Belges. PH/DR
Le rêve du pouvoir algérien de redorer son image à travers les exploits d’une équipe nationale taillée sur mesure à coup de milliards commence à voler en éclat et dès le premier match.

Avec une défaite humiliante face à une équipe belge qui a su prendre le contrôle du jeu, les Verts algériens participent, malgré eux, à accroître le malaise algérien que le pouvoir a installé depuis 1962. Malgré les milliards dispensés et dépensés, les avantages promis, les joueurs ont donné une piètre image d’une équipe qui a mis le pied dans le mondial pour la seconde fois, mais sans le talent de l'équipe de 1982.

Cette défaite montre encore une fois qu’on ne peut espérer construire du vrai avec du faux. L’écrasante majorité des joueurs sont des beurs, ce qui lui a valu le surnom de " l'équipe de France bis ". Elle montre aussi que l’impératif religieux pour mobiliser et titiller l’ego des supporters et des joueurs n’a pas eu son effet, rappelons que la fédération de football algérienne a défrayé la chronique avant son arrivée au Brésil en exigeant des plats halal et un exemplaire du coran dans chaque chambre des joueurs.

C’est, comme le titre la presse arabophone algérienne, le représentant du monde arabo-islamique en coupe du monde qui vient de donner le LA à une aventure sans lendemain qui ne durera pas au-delà du premier tour, avec l’immense avantage d'épargner à tout le monde le spectacle et les méfaits dévastateurs des "wantoutristes" (référence au cri des supporters algériens : one, two three...).

aai/wbw
SIWEL 171921 JUIN 14



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu