Coupe du monde: les supporters algériens ont décidé de rester au Brésil

06/07/2014 - 17:30

ALGER (SIWEL) — Envoyés pour supporter les Verts lors de leurs différentes rencontres en Coupe du monde, plusieurs supporters des Verts n’ont pas jugé utile de revenir au pays. Ils ont décidé de rester au Brésil.


L a Coupe du monde n'est qu'un prétexte pour quitter défintivement l'Algérie. PH/DR
L a Coupe du monde n'est qu'un prétexte pour quitter défintivement l'Algérie. PH/DR
Les mêmes informations recueillies par Siwel auprès de plusieurs autres supporters qui ont foulé le sol algérien, hier et aujourd’hui, ils seraient des dizaines à ne pas rejoindre l’Algérie. « J’ai vu des gens brûler leur passeport pour ne pas revenir en Algérie », a témoigné une supportrice algérienne qui revenait du Brésil.

Elle a rappelé que ce n’est pas la première fois que des jeunes algériens décident de ne pas revenir au pays après des missions à l’étranger. Pour exemple, elle a cité des membres d’une troupe de danse dont plusieurs membres ont décidé de rester au Canada où ils étaient invités. Une autre équipe de handball a décidé d’en faire ainsi dans un autre pays européen.

« Je préfère rester ici, sans même connaître la langue au lieu de revenir au pays des Bouteflika et des généraux », avait dit un supporter avant de quitter l’hôtel où il logeait.

Pour précisions, les supporters algériens ont été pris en charge par des entreprises nationales, telle que Mobilis, Ooredoo (Nedjma), Djezzy, Amor Ben Amor, des ministères et même des partis politiques et Air Algérie.

« Au Brésil, ils ont trouvé une autre vie, celle qu’ils voulaient », a ajouté un autre supporter qui s’est dit regretté d’avoir pris l’avion du retour, au moment où des ministres les ont accueilli à l’aéroport d’Alger. « Tout ce qui se fait est pour Bouteflika. Quel drôle de pays », a-t-il indiqué, en soulignant que les gens qui ont décidé de ne pas revenir au pays « donnent la réelle image d'un pays bâti sur le mensonge et la bêtise ».

Ces jeunes ont été présentés comme de farouche nationalistes par le régime corrompu algérien.

aai
SIWEL 06 1730 JUIL 14



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche