SIWEL | Agence kabyle d'information

Coupe d’Algérie JSK vs USMH : une finale à consonances politiques

01/05/2011 - 18:09

ALGER (SIWEL) — La Dame coupe n’est finalement pas le seul enjeu de cette rencontre. Un duel médiatique s’est également engagé en faveur de l’attribution d’un cachet le plus algérianiste possible pour une rencontre dont le favori est le célébrissime club kabyle, la JSK. Plusieurs aspects plaident pour cet état de fait ; à commencer par l’attitude de Bouteflika, "président de tous les Algériens"…


Coupe d’Algérie JSK vs USMH : une finale à consonances politiques
Lors des embrassades et salutations précédent le coup de sifflet de l’arbitre, Bouteflika s’est longuement attardé devant les joueurs harrachis, échangeant avec eux des amabilités, leur souhaitant chance et courage contre une formation kabyle déterminée devant laquelle il n’a eu qu’une attitude protocolaire au moment où s’abattaient sur lui les sifflements des supporters kabyles, présents en nombre . Un autre geste partial à travers l’étreinte qu’il donna à un enfant habillé des couleurs de l’USMH.

Comme pour signifier la rupture existante entre la Kabylie et l’Algérie officielle, une partie du public kabyle fredonne la parodie matoubienne de l’hymne algérien "Qassaman" tout en lui tournant le dos.

La télévision algérienne, elle, montre sa partialité en annonçant systématiquement la liste des joueurs harachis . Une caméra principale et panoramique est placée au-dessus des tribunes des supporters de la formation algéroise qui gesticulent à plein écran en faveur de leur sélection. Les commentaires sont teintés de partialité apparente notamment durant des pics émotionnels difficilement contenus.

Des milliers de drapeaux et fanions algériens sont distribués aux harachis présents dans le stade, aux militaires et autres corps constitués algériens occupant la tribune qui fait face à l’estrade présidentielle, habituellement occupée par les kabyles.

Après le but précoce de la JSK, Bouteflika arbore un sourire amer évoquant l’inefficacité du dispositif psychologique et la batterie des manœuvres mis en place par les autorités algériennes, notamment la confiscation des drapeaux kabyles et l’interception de bus en provenance de la Kabylie.

km
SIWEL 011809 MAI 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu