Convocation du corps électoral : le MAK s'insurge contre le discours de Bouteflika face à la situation en Kabylie

10/02/2012 - 20:46

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie a condamné vendredi « l’Etat algérien pour son désinvestissement prémédité face à l’enfer que subit actuellement la Kabylie alors même qu’il la maintient sous sa dépendance forcée dans le but évident de lui ôter tout moyen de défense afin d’anéantir sa légendaire résistance ».


De G. à D. Bouaziz Ait Chebib, Président du MAK et Razik Zouaoui chargé de la langue kabyle (Photo SIWEL)
De G. à D. Bouaziz Ait Chebib, Président du MAK et Razik Zouaoui chargé de la langue kabyle (Photo SIWEL)
Dans une déclaration adressé à Siwel signée par son président Bouaziz Ait Chebib, le MAK a souligné que « pendant que la Kabylie subit, de plein fouet, des chutes de neiges sans précédents ayant déjà causé le décès de plusieurs personnes, dans l’indifférence totale de l’Etat central, Bouteflika, qui personnifie à la perfection le régime raciste d’Alger, vient de prononcer un discours télévisé dans lequel il invite les citoyens à prendre part aux prochaines élections législatives.

« Son intervention télévisée, qui n’aura duré qu’une dizaine de minutes, intervient dans un contexte particulièrement marqué par la catastrophe météorologique qui frappe la Kabylie complètement démunie ; mais Bouteflika ne se soucie pas de cette région, il a purement et simplement ignoré sa situation dramatique comme son mutisme criminel face aux tragiques évènements du Printemps noir », ajoute le MAK.

Il a rendu hommage au « courage et à la solidarité légendaire du peuple kabyle » et s'est félicité de la création par le GPK d’un fond de solidarité de la diaspora avec la Kabylie mais également les entrepreneurs qui se sont solidarisés avec les citoyens en mettant leurs engins au profit des comités de villages. Le MAK a appelé aussi les commerçants à « ne pratiquer aucune hausse de prix face aux pénuries ».

« Pendant que le régime d’Alger ne se préoccupe que de la pérennité de son système raciste et maffieux, la Kabylie consciente qu’elle ne peut compter que sur elle-même s’organise de façon autonome pour faire face aux malheurs qui la frappent de plein fouet. Les kabyles qui affrontent seuls cette catastrophe naturelle ont compris qu’ils ne peuvent rien attendre d’un régime qui dilapide des fortunes colossales pour les opprimer mais qui n’investit strictement rien pour leur assurer le minimum…c’est-à-dire la survie ! La Kabylie vient encore une fois de prouver qu’elle ne peut compter que sur elle-même. Elle est, de fait, déjà autonome ! » indique le mouvement autonomiste née des évènements de 2001.

La déclaration du MAK s’est insurgée contre ce qu'il a qualifié de « mépris affiché de l’Etat central à l’égard de la Kabylie qu’il tient en otage ».

« Ni le chef du pseudo-Etat algérien, ni son conseil des ministres, tenus en pleine intempérie dans la région, ne lui ont exprimé le moindre soutien. Le MAK condamne l’Etat algérien pour son désinvestissement prémédité face à l’enfer que subit actuellement la Kabylie alors-même qu’il la maintient sous sa dépendance forcée dans le but évident de lui ôter tout moyen de défense afin d’anéantir sa légendaire résistance. L’Algérie est coupable de non assistance à peuple en danger. » conclut-on.

uz
SIWEL 092040 FEV 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu