SIWEL | Agence kabyle d'information

Contribution de Fikri El Azrak / "PAM : quand l’argent s’allie au pouvoir pour mettre à genoux le peuple Rifain "

20/06/2014 - 03:14

RIFLAND (SIWEL) — "La société "Rif-logement" appuyée par les autorités obtient alors le monopole de tous les projets immobiliers d’Al-Hoceima, et bien sur devient un groupe "économique" ayant le monopole sur tous les projets de construction semi-public d’Al-Hoceima, dont la nouvelle ville de Bedes. Elle avait même monopole sur le secteur privé à travers l’appuie des autorités qui attaquent tous les concurrents de cette société. À titre d’exemple, on indique que le gouverneur de la province d’Al-Hoceima, le président du conseil de la région Taza – Al-Hoceima – Taounate, les présidents des conseils communautaires… sont tous des membres du même parti ! "


projet immobilier de Bades dans la région D'Al Hoceima, dans le Rif ( PH/DR)
projet immobilier de Bades dans la région D'Al Hoceima, dans le Rif ( PH/DR)


PAM : quand l’argent s’allie au pouvoir pour mettre à genoux le peuple Rifain

Contribution de Fikri El Azrak
Fikri2959@yahoo.fr
https://www.facebook.com/elazrakfikri?ref_type=bookmark

Le nouveau projet sécuritaire de l’État du Mekhzan marocain, représenté par le parti d’authenticité et modernité PAM est un parti né par césarienne à l’intérieur des labyrinthes noires du palais royal, et structuré par le conseiller de la sécurité nationale Fouad Ali El-Himma. Travaillait avant même sa création officielle, le 9 août 2008, sur le tissage de relations très complexes qui relient le politique avec l’économique, le social, le sport et les médias. Ainsi, il élaborait aussi un tissage entre le pouvoir, la sécurité et les droits de l’homme pour confectionner un nouveau visage, maquillé, à l’État tyrannique représenté par le comité de l’équité et la réconciliation créé le 7 janvier 2004.

Dans le Rif, le premier noyau de ce projet qui tente de mettre à genoux la population Rifaine, et tuer son esprit résistant, a commencé après le séisme d’Al-Hoceima en février 2004, en marge de la colère populaire contre la mauvaise gestion de la situation catastrophique à l’époque. Ce noyau se constitue d'hommes d’affaires, d'ex-détenus politiques, et certaines élites dans les domaines sociaux. Il a été créer pour représenter le Rif auprès du Mekhzan marocain sans l’accord des Rifains eux-mêmes pour la simple raison qu'il s’agit d’un lobby Rifo-Mekhzanièn pro-régime, comme celui du Sahara occidental. Un lobby destiné à mettre en confrontation les aspirations des Rifains dans leur autodétermination, et défendre ainsi le régime mafieux et assassine du Makhzen.

À l’époque, le cabinet royal marocain construit une tente à Al-Hoceima pour faire croire au peuple à une solidarité royale avec eux. Ce qui n'était pas réel car si tel avait été le cas, au lieu de nous mettre une tente royale, il aurait mis sur pied une équipe pluridisciplinaire de la société civile avec l’objectif de la reconstruction de la province d’Al-Hoceima déjà détruite par le séisme. Au lieu de cela, cette équipe installée sous la tente royale, profitait de tous les moyens mis à disposition et même des fonds étranger, l’argent de la communauté internationale destiné à la reconstruction et à l'aide sociale rifaine. Cette équipe devient-elle alors « multi-malversations» comme la nommait les slogans des manifestants de la province à l’époque qui ont été révolté contre ce genre de conspiration du Mekhzan, plus précisément dans la commune rurale de Tamassint.

Après cette procédure qui est une grande opération de fraude contre le peuple Rifain, qui permettait aux quelques éléments de ce premier noyau de ronger plus d’argent pour renforcer leur front interne. Ces mêmes éléments ont créé la première comparution du nouveau projet sécuritaire et politique du Mekhzan, qui est l’Association Rif pour la solidarité et le développement ARID en juillet 2004.
L’association présidée à l’époque par Ilyas El-Omari, l’un des agents des mauvais services du Mekhzan, et l’un des grands dirigeants du parti PAM aujourd'hui. Alors, l’association et l’équipe indiqués ont constitué les premières démarches qui anticipaient sur le nouveau parti royal, avant de la naissance de ce dernier dans les couloirs du palais royal, suite à une grande vague de comédie électorale en 2007 qui mettait le régime dans une situation embarrassante.

Ils avaient donc créé "ARID" pour organiser des festivals musicaux de danse sur les tragédies des Rifains, et annexer plus de sel sur les blessés des habitants d’Al-Hoceima. En parallèle, ce groupe de gens des mauvais services makhzéniens contribuaient dans la falsification de l’histoire du Rif à travers le comité d’équité et réconciliation qui considérait le bourreau comme la victime et la victime comme bourreau, et contribuaient à l’oblitération de l’Histoire du Rif en collaboration avec...les ennemis du Rif!

Ce groupe, qui a englouti tous les financements dstinés à la reconstruction d’Al-Hoceima, n’a accordé aucune importance au logement des familles touchées par le séisme. Par contre il essayait de montrer un autre visage de développement de la province d’Al-Hoceima qui n’a aucune relation avec la réalité, et affirmait clairement que la priorité est pour les grands projets qui créeront les postes d’emploi aux pauvres, ce qui permettrait à ces derniers de construire leurs propres maisons sans attendre personne ! Cette réponse survient dans le contexte des questions de l’époque qui étaient dans les milieux Rifains « qu'est-ce qui est important ? les institutions de divertissement alors que nous sommes encore sans maison ? ». sans compter que l'argent mis à disposition, notamment par la communauté internationale était destiné à la reconstruction des habitations et non à des festivals...

Il est clair que le bût était de délocaliser le peuple Rifain de son propre territoire et le remplacer par une immigration interne clandestine pour tuer tout espoir de résistance de ce Rif qui n’a jamais accepté l’esclavagisme du Mekhzan. Le pire dans tout ça, c'est que la machine médiatique makhzaniènne faisait une grande propagande sur les projets de divertissement, et les faisaient passer pour des signes de "réconciliation royal avec le Rif" ! Alors que ce n'était qu'une autre démarche pour domestiquer ce peuple par le régime et ses institutions, et ce, avec la collaboration de ces rifains de service qui ne sont rien d'autre que les auxiliaires de ce régime assassin ! Cette domestication prendra plus tard des autres dimensions.
Ce noyau / Groupe, sera transformé plus tard en un réseau qui se constitue d'autres ailes et d'organes plus complexes, dont la structuration est déjà conçue par un cerveau sécuritaire franco-marocain, et devient un conglomérat regroupant presque tous les intérêts politiques, économiques, sportifs, associatifs, médiatiques…etc. C’est une tentative de fabriquer les nouveaux piliers du régime dans une région de tension.

Cette fabrication politique est réalise à l’intérieur des laboratoires sécuritaire qui produisent les hommes de service, ici des rifains de service, pour attaquer et freiner toutes les mobilisations populaires, surtout dans les zones de tension comme le cas du Rif. Le bût, et de préparer ces gens des mauvais services pour exécuter toutes les décisions du cercle sécuritaire dirigé par El-Himma à l’intérieur du palais royal, en particulier la domestication du peuple, surtout que la création de ce groupe s'est déroulé à une époque sensible au niveau sécuritaire. Elle est survenue dans la foulée de la vague de colère contre la mauvaise gestion après le séisme.

C’est aussi dans ce contexte reliant l’économie à la politique et aux droits de l’homme qu'une entreprise immobilière "apparait" pour s’occupera de la question économique de ce lobby Rifo-Mekhzanièn: La société « Rif logement », fondé par ce même groupe, et dirigé par Mohamed El-Hamouti, secrétaire général du PAM au niveau régional d’Al-Hoceima, le cousin de Ilyas El-Omari, et l’un des anciens membres des commissions de Paris pour le changement démocratique au Maroc.
Et cette société devient alors un appui économique et financier de ce lobby qui travaille sur plusieurs niveaux avec un seul objectif qui est la délocalisation du peuple Rifain pour l'éloigner de son propre territoire, changer le tissu social et même la structure démographique rifaine.

Cette société immobilière, « Rif logement », a été fondée directement après le séisme d’Al-Hoceima, par les mêmes gens qui s’occupaient de la reconstruction de la province en collaboration avec les autorités locales, et aussi, les mêmes membres fondateurs du noyau initial du PAM au Rif. Voilà une ETRANGE COICIDANCE !!! Cela signifie que les fondateurs de ses projets, complètement enchevêtrés, profitaient de la situation humanitaire désastreuse dans le Rif, en 2004 / 2005, après le séisme, pour créer un réseau d'intérêts enchevêtrés : une sorte de poulpe politique avec des tentacules atteignant tous les aspects de la vie quotidienne et politique du pays rifain, et dont la tête est protégée entre les pierres de Rhamna, le quartier natale de Fouad Ali El-Himma.

Il faut aussi préciser que ce même réseau est protégé par une pléiade de gardiens, des acteurs associatifs, des politiciens de gauche précisément, des économistes et même des journalistes. Ces dernier jouent le rôle des chiens de garde de l’image de leurs patrons, sont créés par l’homme des mauvais services d’El-Himma, et financés par l’argent noir de différentes ressources.

La société "Rif-logement" appuyée par les autorités obtient alors le monopole de tous les projets immobiliers d’Al-Hoceima, et bien sur devient un groupe "économique" ayant le monopole sur tous les projets de construction semi-public d’Al-Hoceima, dont la nouvelle ville de Bedes. Elle avait même monopole sur le secteur privé à travers l’appuie des autorités qui attaquent tous les concurrents de cette société. À titre d’exemple, on indique que le gouverneur de la province d’Al-Hoceima, le président du conseil de la région Taza – Al-Hoceima – Taounate, les présidents des conseils communautaires… sont tous des membres du même parti ! Sans parler des techniciens dans les différentes administrations liés au domaine économique et sécuritaire. Alors que le conseil de la commune urbaine d’Al-Hoceima donnait les autorisations de logement à la nouvelle ville de Bades malgré les abus de ce projet qui n’a même pas respecté les conditions légales du cahier de charge. Les responsables de cette municipalité préparaient des hectares de terres pour cette société, dont les derniers se trouvent à la belle-vue surplombé sur la plage de Cara-Bonita à l’entrée de la ville d’Al-Hoceima....c'est dire !

Ils attaquaient tous les propriétaires des projets économiques hors de leur groupe, dont le propriétaire du projet touristique « El-Khattabi » sur la plage de Isry, (à 7 KLM du centre d’Al-Hoceima). Et quand l’acteur économique et politique Rifain Saïd Chaou venait des Pays-Bas pour investir dans son propre pays, il fait l’objet des conspirations de ce réseau mekhzanièn suite à son refuse de jouer leur jeu, alors il était poursuivi juridiquement avec des accusations lourdes, et cela est de notoriété publique ! tout le monde sait!
Ensuite ils agrandissaient leur réseau mafieux à travers les autres acteurs économiques qui font partie de leur réseau dans le domaine de la médecine privée, alors que la clinique « Bades » de son propriétaire Mekki El-Hankouri qui est un membre du PAM aussi, et président de la chambre de commerce, de l’industrie et des services d’Al-Hoceima par le biais du parti royal qui fait également partie de ce réseau mafieux polito-économique mekhzanièn....Et pour couronner le tout, le propriétaire de cette clinique est accusé par l’opinion publique rifaine de transférer les ressources humaines de l’hôpital provincial pour structurer sa propre clinique. Le pamiste, Mekki El-Hankouri, annonçait dès le début que sa clinique était disponible à s'occuper de tous les cas urgents envoyés par l’hôpital provincial Mohamed V, alors qu’il ne s’agit que d’une autre manœuvre pour manipuler les habitants d’Al-Hoceima pour leurs mettre à genoux par le biais de ce nouveau réseau mekhzénien!

En annexant l’immobilier et la santé, le cerveau sécuritaire et économique de ce réseau travaille pour la polarisation des autres acteurs économiques et atteignait ainsi le domaine de la production alimentaire a travers la société BIPAN des pâtisseries, qui se considère comme la première société dans ce domaine au niveau national, et la première unité productive dans la province d’Al-Hoceima avec plus de 600 postes d’emploi. Alors ce réseau polarisait quelques propriétaires de cette entreprise familiale fondé par une famille rifaine de Boukidan, dont Loubna Amghar qui devient une "sécuritaire" du PAM à Tétouan, et son frère Farid Amghar qui est un membre du conseil national du PAM et représentant de ce parti dans la province de Fès...

On n’oublie pas que ce réseau amenait certains espagnols pour créer une autre entreprise immobilière « IMOBILIUS » qui n'est là que pour donner une image de concurrence qui n’existe pas réellement, mais fait croire à l’opinion publique qu'il y a une transparence économique qui n’a jamais existé. Le résultat est l’acquisition de tous les territoires valables pour leurs projets mafieux dans la province d’Al-Hoceima et d’ailleurs dans le RIF et le seul perdant est bien sur le peuple rifain!

En parallèle, Chakib Al-Khayari qui rejoignait le PAM officiellement le 07 juin 2014 était depuis le début un auxiliaires de ce réseau, alors qu’il attaquait le Rif et ses symbole historiques depuis son apparition sur la scène médiatique avec le séisme d’Al-Hoceima en 2004. Il attaquait le héros de la brillante histoire du soulèvement rifain contre le régime marocain après le dite indépendance en 1958/1959, Mohamed Narhadj Sellam Amezian. Attaquait le projet de l’autonomie du Rif en 2007, et attaquait le soulèvement populaire d’Ait Bouayach en 2012, et même il demandait publiquement aux autorités marocains d’arrêter les militants radicaux dans son interview avec l’hebdomadaire AL-Osboue Assahafi numéro 696 publié le 7 juin 2012. Aujourd’hui ce traître s'est dévoilé publiquement en rejoignant le parti du Mekhzan PAM, lui comme ses autres amis sont des amazighs de service.

C’est un réseau mekhzanièn avec plusieurs tentacules et une seule tête qui est la tête alaouite, qui travaille jour et nuit avec un seul objectif qui est de mettre le peuple Rifain à genoux, mais ce peuple amazighe a toujours été libre, il a traversé des millénaire d'histoire libre et il retournera à sa liberté tôt ou tard !




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu