Contribution d’El Azrak Fikri : « Nous nous réservons le droit de poursuivre les racistes devant les tribunaux internationaux »

23/05/2014 - 19:06

RIFLAND (SIWEL) — Dans le contexte du débat sur la visite de quelques amazighs à l’université hébraïque au forum sur le mouvement Amazighe en Israël, le jeune écrivain et militant rifain, El Azrak Fikri, attire l’attention sur les dérives que suscite cette visite chez les panarabistes et les rappelle à l’ordre : « Attention ! On est libre de voyager partout et nous nous réservons le droit de poursuivre les racistes devant les tribunaux internationaux »


Fikri El Azrak  dénonce les pan-arabistes et les islamistes qui utilisent l’arme d’une idéologie arriérée pour créer des obstacles devants les militants amazighs (PH/DR)
Fikri El Azrak dénonce les pan-arabistes et les islamistes qui utilisent l’arme d’une idéologie arriérée pour créer des obstacles devants les militants amazighs (PH/DR)
Contribution de Fikri El Azrak

« Nous nous réservons le droit de poursuivre les racistes devant les tribunaux internationaux »


Encore une fois, les pan-arabistes et les islamistes utilisent l’arme d’une idéologie arriérée pour créer des obstacles devants les militants amazighs qui se mobilisent pour la cause amazighe, soit sur les territoires amazighes au nord de l’Afrique où ailleurs dans les autres pays qui se considèrent comme alliés de l’amazighité : Ceux qui partagent les valeurs de la démocratie et les droits des peuples autochtones, dont l’État hébraïque qui est très avancé dans ces thèmes.

L’occasion est la conférence qui aura eu lieu le 28 mai à l’université de Tel-Aviv, ou trois militants amazighs du Maroc participent dans un débat à propos des causes communes qui intéressent les démocrates modernes et qui sont de vrais porteurs des valeurs de modernité, de liberté, de laïcité…etc. Or, ces démocrates, militants amazighs modernes sont en conflit avec les arriérés qui restent attachés aux régimes pan-arabistes du moyen orient qui vit encore l’époque de l’antiquité ! Ces arriérés donc, dès l’annonce de ce forum sur le mouvement Amazighe à tel Aviv, ont recommencé à essayer de manipuler l’opinion publique à travers leurs accusations envers les militants amazighs qu’ils considèrent comme des « ennemis » qui travaillent à faveur des organes extérieurs. Le pire est que ces hypocrites veulent donner des leçons de nationalisme et de citoyenneté, prônant la nécessité de l’attachement au territoire, alors qu’eux-mêmes sont attaché et manipulé par les régimes étranger des pétrodollars ! Quelle hypocrisie !

Ils défendent leur attachement aux régimes de pétrodollars et instrumentalisent le conflit palestino-israélien pour vendre un discours raciste aux peuples amazighes du nord de l’Afrique alors que c’est un discours qui ne correspond pas à la réalité de ce conflit ou les israéliens défendent leur droit d’existence sur leur propre territoire historique déterminé par les frontières de leur ancien royaume : Le premier royaume des Israéliens «Juda».
Par contre, ils considèrent que les relations amazigho-israéliens, qui sont pourtant historiques et remontent à bien avant les conquêtes arabo-islampique, comme une «trahison» des principes qui n’existent ni dans leurs discours et ni dans leurs pratiques, eux qui sont les colonisateurs des territoires des autres peuples (entre autre les amazighs, les kurdes, les israéliens), quelle logique arabo-musulmane !

Ce qui est vraiment regrettable, c’est quand on voit un exemple des amazighes des services (qui était jusqu'à hier un défendeur des droits de l’homme et de liberté de mobilisation des personnes) accuser lui-même les militants qui participent dans la conférence indiquée et les déclarer « hors du mouvement amazigh » ! On sait pas trop de quel mouvement parle cet homme car les amazighs durant leur histoire ancienne et récente n’ont jamais traité Israël comme un « ennemi » !

Pour tous ce gens qui croient toujours que nous vivons dans l’antiquité, on leur dit clairement qu’on est des amazighs libres, on fera ce que nous voulons, et on créera nos alliances avec tous ceux qui s’intéressent notre cause sans aucun souci. Et si vous avez des comptes à régler avec Israël au profit des pan-arabistes qui nient et oppriment les amazighs et que vous considérez l’État hébreu comme votre ennemi, sachez que vous ne pouvez plus nous manipuler pour assurer vos mauvaises services contre vos propres frères. Si vous voulez faire vos alliances avec vos ennemis, vous être libres de le faire comme vous voulez, mais à quelle logique comptez-vous faire appel pour empêcher les amazighs de faire leurs alliances avec ceux qui partagent avec eux certaines valeurs ? Quel hypocrite vous faite !

La libre circulation des personnes est un droit pour toutes les personnes dans le monde, c’est un droit reconnu par les instances internationales, notamment celles des États-Unis. Il s’agit d’une liberté de mobilisation protégée par le droit internationale. Et si Mounir Kejji (l’un des participants dans la conférence de Tel-Aviv) a décidé d’introduire une plainte contre le pan-arabiste Khalid Sefiani, nous nous réservons le droit d’introduire d’autres plaintes d’auprès des tribunaux internationaux contre tous ceux qui veulent empêcher les gens libres de se mobiliser en toute leur liberté avec qui ils veulent. Attention, la liberté est un droit sacré !

Fikri El Azrak

Fikri2959@yahoo.fr
https://www.facebook.com/elazrakfikri



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu