Contribution/ La question kabyle gagne en respectabilité sur le plan international

09/10/2013 - 15:44

KABYLIE (SIWEL) — Dans une contribution à Siwel, Malek Ait Izem a traité des développements survenus en Kabtylie. Il s'agit du changement du dénominatif du MAK pour celui de l'autodétermination, du prix de la paix attribué par la fondation mondiale Gusi Peace au président de l’Anavad, M. Ferhat Mehenni et l’adhésion de la Kabylie à l’organisation des Etats Africains émergents. Pour lui, cela dénote à quel point la question kabyle gagne en respectabilité sur le plan international.


Le peuple kabyle marchant sur la capitale algérienne le 14 juin 2001. PH/DR
Le peuple kabyle marchant sur la capitale algérienne le 14 juin 2001. PH/DR
Par : Malek Ait Izem

Les pouvoirs successifs ont perpétué la colonisation en substituant l’Algérie arabe à l’Algérie française. L’arabo-islamisme, l’anti-kabylisme, le terrorisme, la corruption, l’appauvrissement, l’oppression, la répression sont mis en œuvre pour éradiquer le peuple kabyle. Ils puisent leur force dans la trahison des Kabyles de Service qui ont choisi le profit et le déshonneur. Cependant rien n’est perdu !

Rien n’est perdu, parce qu’aucune colonisation ne vient à bout d’un peuple. Cette néo-colonisation post-coloniale touche à sa fin.

Le prix de la paix attribué par la fondation mondiale Gusi Peace au président de l’Anavad,Ferhat Mehenni, l’adhésion de la Kabylie à l’organisation des Etats Africains émergents dénotent à quel point la question kabyle gagne en respectabilité sur le plan international.

L’évolution historique du MAK de l’autonomie à l’autodétermination donnera plus de crédit à l’action du Gouvernement Provisoire Kabyle. La communauté internationale finira par prendre conscience du bien fondé de notre combat qui s’inscrit dans un processus de paix reposant sur le principe du droit des peuple à se disposer d’eux-mêmes, une condition préalable à l’avènement d’un monde véritablement libre.

Tôt ou tard, l’occupant sera désapprouvé car le mal dure un temps, le bien le rattrape tout le temps.

Unissons-nous ! Unissons-nous pour que la Kabylie, ce jour-là, soit au rendez-vous avec la victoire et l’histoire. Par notre union, notre drapeau flottera fièrement dans le concert des nations.

Kabyles. Grâce à votre détermination, à votre Nnif légendaire, la Kabylie, votre patrie, votre pays recouvrera sa souveraineté, retrouvera sa liberté, sa fierté, sa grandeur et toute sa splendeur. Tel est mon but, mon seul but ! Mon rêve, mon unique rêve !

J’appelle tous les kabyles où qu’ils soient à répondre favorablement à cet appel de dignité, de fraternité, de liberté, d’espoir et d’espérance afin d’arracher dans l’union notre chère Kabylie aux griffes de l’Algérien arabo-islamique.

Notre patrie est en danger de mort. Luttons tous pour la sauver !
Vive la Kabylie libre, laïque et sociale.


mai
u[
SIWEL 09 1644 OCT 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu