Contribution : De l'usage de Daesh, EI, EIIL et ISIS

26/09/2014 - 19:40

AMAZIGHWORLD (SIWEL) — Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, dans une interview accordée à la célèbre journaliste de la CNN Christine Aman pour à l’occasion du sommet des Nations Unies sur l’environnement a refusé la dénomination d Etat Islamique en Irak et au levant (EIIL en français et ISIS en anglais) et a déclaré que ce n’est pas un Etat et il préfère l’appeler Daesh.L’argument avancé par Fabius est que ce n’est pas un Etat et il préfère garder le mot arabe « Daesh » qui veut dire –selon Fabius bien sûr- «Fouler aux pieds» ou «écraser» ! Alors que la réalité est que Dayech n’est que ISIS en langue arabe : ISIS = Islamic state in Iraq and Syria; EIIL = état Islamique en Irak et au Levant (Syrie): Daesh = داعش : الدولة الإسلامية بالعراق والشام . C’est-à-dire EIIL...


(PH/ Amazighworld)
(PH/ Amazighworld)
Laurent Fabius, le ministre français des affaires étrangères, dans une interview accordée à la célèbre journaliste de la CNN Christine Aman pour à l’occasion du sommet des Nations Unies sur l’environnement a refusé la dénomination d Etat Islamique en Irak et au levant (EIIL en français et ISIS en anglais) et a déclaré que ce n’est pas un Etat et il préfère l’appeler Daesh.

La journaliste américaine étonné par cette déclaration l’a mise en image (voir photo) et a rapporté : “France refuses to call ISIS by that name, it uses “Daesh” “You have to name things correctly,”“In French they want to becalled État Islamique, Islamic State, but it’s a double mistake,”. “A, they are not a state; they would like to be a state but they are not. And they are not representative of Muslims.”“We call them Daesh, by the Arab word.”“Daesh” is a term reportedly despised by the militants, because it sounds like another Arabic word that means “to trample on” or “crush.”

L’argument avancé par Fabius est que ce n’est pas un Etat et il préfère garder le mot arabe « Daesh » qui veut dire –selon Fabius bien sûr- «Fouler aux pieds» ou «écraser» ! Alors que la réalité est que Daesh n’est que ISIS en langue arabe :

• ISIS: Islamic state in Iraq and Syria

• EIIL : état Islamique en Irak et au Levant (Syrie)

• Daesh داعش : الدولة الإسلامية بالعراق والشام . C’est-à-dire EIIL

Cette attitude du ministre français nous laisse perplexes ! Elle montre que le panarabisme qui a séduit la France depuis l’époque de Napoléon continue de sévir toujours comme une constante de la politique française. Pour le résumer en dates clés :

Au moyen Orient :

• En 1912 à Paris, la France avait financé et organisé le premier congrès de la Qawmiyya Arabiya (Nationalitarisme Arabe),

• Le 16 Mai 1916, elle signe avec la Grande Bretagne les accords de Sykes-Picot pour le découpage du Califat islamique sous la direction des Turques. Le mois d’après, Juin 1916, la grande révolte arabe éclate sous le commandement du Britannique Lawrence d’Arabie.

• L’époque des indépendances arrive, des Etats arabes sont nés au Moyen Orient et les Kurdes sont exclus.

• Le 22 Mars 1945, la Grande Bretagne rédige le statut de la ligue arabe et 7 pays sont invités au Caire pour la constitution de cette structure.

Dans toute cette histoire, jamais les alliés n’ont pensé aux Kurdes qui sont un peuple très ancien et une composante incontournable dans la région. Pourquoi ? Parce que la politique du panarabisme est déjà décidée. Aujourd’hui, ces alliés n’ont trouvé que ces pauvres kurdes pour combattre ce que les écoles du panarabisme ont créé.

En Afrique du Nord :

En 1926, à Paris, la naissance de l’étoile nord-africaine sous la direction de Messali Hadj qui se définit clairement comme un arabo-musulman Salafiste (Salaf en arabe veut dire le retour à l’époque du prophète et du Califat).

Le 18 novembre 1955, la France cette fois ci a purement et simplement fait une cession du Maroc au mouvement arabo-nationaliste marocain. Acte ficelé et décidé lors des accords d’Aix-les-Bains entre la France coloniale et une filiale du panarabisme moyen orientale au Maroc.

L’évènement est tellement symbolique et inattendu pour cette filiale -et criminel pour les autres- que la ville de Fès, la capitale spirituelle de l’Islam Sunnite Salafiste, au mois de Mars 2005, a choisi des Mâalems-artisans pour se rendre à Aix-Les-Bains pour y construire un édifice à la mémoire de l’évènement! La facture a été payée par le Conseil régional du tourisme (CRT-Fès) et l’Office du tourisme !

Ce n’est pas par hasard que cette année coïncida avec la date où George Walker Bush reconduit le pacte qui relie les Etats Unis avec le royaume d’Arabie : le célèbre pacte de Quincy initiale signé en 1945 et qui devrait prendre fin en 2005. Ce pacte stipule que la stabilité de la péninsule Arabique et le leadership régional de l’Arabie saoudite font partie des «intérêts vitaux» des États-Unis. En contrepartie, le Royaume garantit l’essentiel de l’approvisionnement énergétique américain. Au passage, il faut noter que le royaume d’Arabie à cette date n’avait que 16 ans, encore trop jeune, mais les alliés tiennent à le placer parmi les grands.

Du côté européen, la France a exclu purement et simplement les Amazighs des négociations de la nouvelle configuration de l’Afrique du Nord pour la seule raison est que ces derniers ont pris les armes contre le colonialisme. Mr Abdelahdi Boutaleb, l’ex-conseiller du roi, et un participant à ces négociations, a bien eu la gentillesse de témoigner lui-même sur la chaine Aljazeera :

« les français avaient dit, il vaut mieux trouver dès maintenant un compromis avec ces nationalistes arabes que d’attendre à ce qu’on soit obligé de négocier avec la résistance armée (les Amazighes/berbères), ceci lorsqu'on leur a promis de garder leurs intérêts au Maroc ». voir www.youtube.com/embed/7s6W3lGpPHE

Ce processus a donné naissance à un grand empire Arabe appelé « monde arabe ». Il a eu par la suite des écoles, des idéaux, des leaders, une culture officielle… bon bref il y a eu son idéologie. Après 100 ans exactement, sa contribution à l’histoire de l’humanité se décline en deux modes de gouvernance : le model dictatoriale militaire et le model dictatorial religieux.

Ce qu’ils n’ont pas compris les alliés :

Les alliés n’ont pas saisi à l’époque, et même aujourd’hui d’ailleurs, que si les amazighs ont pris les armes contre eux, c’est pour libérer leur pays ni plus ni moins, et c’est légitime d’ailleurs . Mais n’ont jamais pensé prendre les armes pour faire faire tomber les Twin-center, ni la tour Effel ni pour assassiner ou égorger des touristes ou des journalistes sous les caméras. Ils ont une très langue histoire qui a forgé dans leurs âmes des valeurs humaines qui les empêchent de commettre de telles atrocités. Le meurtre gratuit et à base idéologique ne fait pas partie de leurs valeurs et l’histoire est là pour en témoigner.

(PH/ Amazighworld)
(PH/ Amazighworld)
Aujourd’hui l’innocent Hervé Gourdel amoureux des montagnes de Tamazgha dont le Djurjura et l'Atlas marocain, où il a même travaillé, est assassinés en plein terre Amazighe. Mais sachez Mr Fabius, que ses assassins ne sont ni les combattants de la résistance contre la France coloniale, que la France n’avait pas invité à Aix-les-Bains, ni leur descendants, ni ceux qui portent leur combat et leur idées aujourd’hui sous la bannière du mouvement culturel Amazigh ! Ce sont ceux qui portent les idées des écoles de ceux qui ont signé les accords d’Aix-les-Bains. Revenez aux écrits de ces derniers à l’époque pour voir s’ils sont vraiment diffèrent de Dayech ou pas. Quant à eux c’est avec fierté qu’ils se définissent des arabo-salafistes, c'est à dire Dayech.

Auteur: Mohamed El Ouazguiti
AMAZIGHWORLD, le 2014-09-25

Lire l'article à partir de sa source

http://www.amazighworld.org/news/index_show.php?id=641717 http://www.amazighworld.org/news/index_show.php?id=641717




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu