Constitution d'un collectif international d'avocats pour défendre l'autodétermination de la Kabylie

18/07/2016 - 23:57

MUNICH (SIWEL) — Avocat au Barreau de Bruxelles, Maître Philippe Chansay Wilmotte a rencontré samedi 16 juillet en Allemagne, une délégation de souverainistes kabyles composée de l'ancien vice-président du Gouvernement provisoire kabyle en exil, Monsieur Lyazid Abid, Monsieur Masin Enderle-Ammour et Monsieur Ahmed Amrioui, en vue de constituer un collectif international d'avocats pour défendre la cause du peuple kabyle. Ci-après, le communiqué de la délégation :


De g. à d. : Ahmed Amrioui, Lyazid Abid, Maitre Philippe Chansay-Wilmotte et Massin Enderle-Ammour (PH/TAMURT)
De g. à d. : Ahmed Amrioui, Lyazid Abid, Maitre Philippe Chansay-Wilmotte et Massin Enderle-Ammour (PH/TAMURT)
Le pouvoir arabo-musulman d'Alger attise les tensions, et multiplie les provocations agressives. Plusieurs souverainistes ont été arrêtés, puis relâchés après diverses tentatives d'intimidation. Ils ont montré leur détermination, et sont libres aujourd'hui. Toutefois, d'autres Kabyles sont, à leur tour, traités à la même enseigne.

La répression institutionnalisée du gouvernement colonial d'Alger s'est déjà traduite par les pires compromissions ; notamment en favorisant l'implantation d'AQMI (Al Quaïda au Maghreb) afin d'intensifier l'islamisation de la Kabylie. Même le système scolaire algérien propage l'endoctrinement arabo-musulman au mépris de la culture amazigh. Néanmoins, la résistance vaincra.

Maître Philippe CHANSAY WILMOTTE, avocat au Barreau de Bruxelles est chargé de constituer un collectif international d'avocats. Ce collectif a pour mission de renforcer l'action de la résistance à l'heure où, plus que jamais auparavant, s'avère nécessaire d'exercer le droit à l'autodétermination.

Le Gouvernement colonial arabo-musulman algérien tente, par tous les moyens, d'entraîner la Kabylie dans la spirale de la violence. Les arrestations arbitraires des militants du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) illustrent cette incitation. La Kabylie n'y cèdera pas.

L'heure est venue, pour le Conseil de Sécurité de l'ONU, d'être attentif à cette menace pour la paix et la sécurité internationale que fait peser, sur la région, le Gouvernement arabo-musulman d'Alger ; que ce soit en attisant de facto le radicalisme musulman ou en multipliant discriminations et agressions au détriment du Peuple Kabyle. Le MAK aspire à l'autodétermination de la Kabylie, et agit pacifiquement en ce sens.

Lyazid Abid
Pour le MAK


Contact :
avocatskabylie@gmail.com

avec Tamurt.info
SIWEL 182357 JUL 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu