Conseil régional de Tizi-Ouzou et Boumerdes : Le MAK s'insurge contre la campagne de diffamation franco-algérienne

28/09/2014 - 18:51

TIZI-WEZZU (SIWEL) — Lors de la réunion de bureau exécutif du Conseil régional de Tizi-Ouzou et Boumerdes du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK), les présents ont traité plusieurs questions, notamment la préparation de la Conférence nationale kabyle mais aussi " l'acharnement politico-médiatique algéro-français contre le peuple kabyle.", estimant que la Kabylie est "plus que jamais [...] dans l’œil du cyclone" et que "Le machiavélisme pervers de l’Etat algérien [...] commande de faire preuve d’une extrême vigilance"


Marche du MAK, le 27 avril 2014  à Tizi-Ouzou (PH/DR)
Marche du MAK, le 27 avril 2014 à Tizi-Ouzou (PH/DR)
Dans une déclaration, signée du président du conseil régional, le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie, outre la préparation de la conférence nationale kabyle, qui est un événement très important visant à canaliser les énergies kabyles dans la défense de leur territoire assailli de toute part par une multitude de fléaux , le MAK a débattu de la campagne médiatique calomnieuse, menée par RFI, le Monde et BRFM Tv. Ces derniers, depuis l'enlèvement puis l'assassinat abjecte d'Hervé Gourdel, ont en effet produit des articles et diffusé en boucle des" informations" où ils désignaient la Kabylie comme étant le "fief historique du terrorisme", le "refuge du terrorisme", une "zone infestée de terroristes" etc;.

Le MAK, offusqué par cette véritable cabale montée contre la Kabylie, est monté au créneau pour défendre l'honneur de la Kabylie et dénoncer cette campagne machiavélique qui fait craindre à beaucoup un isolement "prémédité" de la Kabylie de façon à justifier son anéantissement par un Etat dont on vente par ailleurs son "engagement dans la lutte anti-terroriste alors même qu'il en est l'instigateur premier et qu'il l'entretien pour servir ses intérêts, notamment celui de s'en servir pour installer durablement, et de force, l'idéologie arabo-islamique qui produit justement ce terrorisme.

Nous publions ci-après l'intégralité de la déclaration du Conseil régional du MAK.



Procès Verbal de la réunion du bureau exécutif du Conseil Régional de Tizi-ouzou- Boumerdes

AFRANIMAN I TMURT N YIQVAYLIYEN
MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE


Comme annoncé précédemment, une réunion de travail de l’exécutif du Conseil Régional de Tizi-Ouzou-Boumerdes s’est tenue à Tizi Ouzou. Il a été question de la préparation de la CNK (conférence nationale kabyle) - lieu d’accueil - thématique - gestion et organisation - bilan des contacts déjà établis. A rappeler que plusieurs villages ont déposé leur candidature pour accueillir la CNK.

La CNK, signalons-le, a pour but de proposer des solutions aux problèmes vécus par la Kabylie et d’apporter des ripostes aux multiples dangers qui la guettent.

L’autre élément débattu est l’acharnement politico-médiatique algéro-français contre le peuple kabyle.

Pour l’exécutif du conseil régional, l’heure est grave. Aujourd’hui, plus que jamais, la Kabylie est dans l’œil du cyclone.

Le machiavélisme pervers de l’Etat algérien nous commande de faire preuve d’une extrême vigilance face à l’entretien et à l’instrumentalisation du terrorisme islamiste dont le but est, incontestablement, de porter un coup fatal à la Kabylie.

Dans cette œuvre démoniaque qui vise clairement à anéantir la Kabylie, l’Etat algérien bénéficie de la franche collaboration de l’Etat français qui a mobilisé sa presse pour salir la Kabylie et lui faire endosser la responsabilité du fléau mondial qu’est le terrorisme islamiste.

Après l’enlèvement, suspect à plus d’un titre, puis l’exécution d’un touriste français, la presse officielle française s’est associée aux criminels de l’Etat algérien pour semer l’amalgame et jeter le discrédit sur la Kabylie en la désignant aux yeux du monde comme étant le « fief historique » du terrorisme islamiste, de l’Aqmi et maintenant des djihadistes de l’Etat islamique.

La Kabylie, patrie de la dignité, ne saurait laisser passer un mensonge d’une telle gravité sans réagir.

Nous rappelons aux amnésiques que la Kabylie a toujours lutté seule contre l’islamisme qui est le fondement même de l’Etat algérien. Et c’est encore seule que la Kabylie a défendu ses villages contre les hordes islamistes qui ne sont rien d’autre que le produit (programmé) de l’école algérienne.


La Kabylie, bastion de la lutte démocratique et laïque, farouchement opposée à l’idéologie morbide de l’arabo-islamisme, est scandalisée par les titres mensongers de la presse française qui trahissent une volonté flagrante de manipulation de l’opinion publique.

Les Kabyles sont profondément indignés de ce que la presse française jette l’opprobre sur un peuple dont elle sait pertinemment qu’il est le cœur de la résistance contre l’idéologie islamiste qui produit le terrorisme, idéologie dont la "patrie des droits de l’homme" est l’un des soutiens les plus agissants.

Les alliances stratégiques de l’Occident avec le Qatar, l’Arabie saoudite et l’Algérie, pour soi-disant combattre le terrorisme islamiste, est une preuve évidente de l’absence totale de volonté de lutte contre le terrorisme. Ces alliances contre nature expriment au contraire une volonté d’installer un chaos islamiste à des fins inavouées. Ce à quoi s’ajoute le bâillonnement des peuples qui luttent réellement contre ces fléaux. C’est dire si la démarche est douteuse. Mais le ridicule ne tue pas, dit-on en France…

Il n’est pas nécessaire de sortir de Saint-Cyr, -cette école dont beaucoup de diplômés se sont distingués en Kabylie pendant la "guerre d’Algérie"-, pour comprendre qu’une conspiration se trame contre la Kabylie.

L’heure est grave. Nous appelons le peuple kabyle à rester éveillé et à tout faire pour défendre sa patrie contre ce qui apparaît clairement comme une velléité franco-algérienne de nuire à son existence. Aucun sacrifice n’est vain !

Vive la Kabylie éternelle, libre démocratique et laïque !

Les membres présents n’ont pas voulu perdre leur temps à discuter des propos d’une courtisane, présidente d’un pseudo parti qui déshonore la politique. L’implication flagrante des services algériens dans l’enlèvement et l’exécution d’un touriste français sur le territoire kabyle justifie sans doute la tentation de la femme de(s) service de proférer des insanités contre un mouvement kabyle connu pour le caractère laïque et pacifique de son noble combat libérateur.

Tizi Wezzu, le 27 septembre 2014
Nabil Djellid, président du Conseil Régional de Tizi-Ouzou-Boumerdes





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu