Conseil de l’Anavad du 30 novembre 2014

03/12/2014 - 16:32

(SIWEL) — Le Conseil de l’Anavad s’est tenu le 30/11/2014, sous la présidence de Mas Ferhat Mehenni. Il a eu à examiner la clôture du scrutin pour le drapeau kabyle, les manœuvres de déstabilisation du MAK, le projet de parlement kabyle ainsi que d’autres points d’intérêt particulier. Nous publions ci-après l'intégralité du compte rendu du Conseil de l'Anavad.



ANAVAḌ AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA

CONSEIL DE L’ANAVAD

Le Conseil de l’Anavad s’est tenu le 30/11/2014. Il a eu à examiner la clôture du scrutin pour le drapeau kabyle, les manœuvres de déstabilisation du MAK, le projet de parlement kabyle, ainsi que d’autres points d’intérêt particulier.

Le Ministre chargé des Institutions, Mas Ahmed Haddag, a fait le bilan du scrutin pour l’élection du drapeau national kabyle. Il a mis en évidence le caractère populaire et démocratique qui a présidé durant tout son déroulement.

A l’issue du comptage des voix pour chacun des spécimens proposés, le drapeau élu par les votant(e)s sera proclamé le 10/12/2014. D’autre part, l’Anavad a mis en place un comité de mise aux normes internationales qui travaillera sur le drapeau retenu. Celui-ci sera levé de manière solennelle à l’occasion de Yennayer 2965.

L’Anavad renouvelle ses plus chaleureux remerciements à toutes celles et tous ceux qui ont soumis leurs propositions de drapeaux ainsi qu’aux électrices et électeurs qui ont permis de doter la Kabylie de son propre emblème national. C’est avec grande fierté que le drapeau kabyle flottera aux côtés du drapeau historique de tous les peuples amazighs qui occupent depuis des millénaires l’ensemble du sous-continent de l’Afrique du Nord.

Il y a lieu de rappeler que l’Anavad qui est le Gouvernement Provisoire Kabyle en exil a pour entre autres missions celle de doter la Kabylie de l’ensemble des attributs provisoires d’un Etat. Lorsque le peuple kabyle aura enfin la possibilité d’élire officiellement son Assemblée Constituante au suffrage universel, celle-ci sera alors fondée à se prononcer sur leur validité définitive. Ainsi l’hymne national, le drapeau et le projet de constitution kabyles seront chacun soumis à l’approbation de l’Assemblée Constituante. D’ici-là, ils constitueront les symboles officiels de la Nation kabyle.

En étudiant la situation en Kabylie, l’Anavad salue la Conférence Nationale Kabyle qui s’est tenue au village historique d’At Wa3van et à laquelle il réaffirme son soutien. C’est un grand pas en avant qui va permettre de fédérer l’ensemble des énergies kabyles pour le droit de la Kabylie à son autodétermination. L’Anavad appelle la jeunesse kabyle à s’en saisir et à en faire une arme politique pour libérer la Kabylie de la tutelle néocoloniale algérienne.

Le Coordinateur de l’Action de l’Anavad, Ministre d’Etat chargé de la médiation avec la société civile, Mas Lhacene Ziani a fait un exposé sur la méthode et les délais pour parvenir à la mise sur pied d’un parlement kabyle. Il salue à ce propos la création du Conseil National Kabyle, à sa tête l’éminent historien, Younes Adli et considère que le Conseil National Kabyle est compatible avec le projet de cette instance parlementaire et consultative qu’est le parlement kabyle. Aussi, l’Anavad réfléchit à la création d’une rubrique « think-tank » sur les réseaux sociaux pour les citoyens qui ont des réflexions et des suggestions d’actions à soumettre au Gouvernement Provisoire Kabyle.

Concernant les vagues de réfugiés qui affluent vers la Kabylie, l’Anavad encourage vivement les instances élues en Kabylie pour créer au plus vite, en collaboration avec le HCR, des camps de réfugiés pour les Maliens et les Syriens qui ont, dans une totale anarchie, afflué ces derniers mois vers les villes de Vgayet et Tizi-Wezzu. Au vu de la situation sanitaire dramatique qui prévaut en Afrique de l’Ouest, il y a urgence à mettre en place les conditions nécessaires à une gestion efficace tant pour les réfugiés que pour les populations de Tizi-Wezzu et Vgayet.

L’Anavad tient à saluer et à encourager la détermination des étudiants de Kabylie qui défient le dictat des instances colonialistes et répressives de l’Etat algérien. Ils prouvent encore une fois que la jeunesse kabyle reste fidèle aux idéaux de liberté et de dignité de son peuple, malgré tous les moyens mis pour les éradiquer.

L’Anavad tient également à saluer la zone libre d’Ivarvacen à qui elle assure son soutien et sa solidarité indéfectible. La commune d’Ivarvacen constitue une fierté et un exemple pour l’ensemble de la Kabylie qui doit impérativement renouer avec ses traditions ancestrale de liberté, de dignité et de solidarité, car ce sont ces valeurs qui lui ont permis de garantir sa pérennité jusqu’à l’avènement tragique des fausses Nations postcoloniales. Ivarvacen a prouvé que la Kabylie est capable de se prendre en charge seule, et que c’est uniquement de cette manière qu’elle peut assurer la sécurité et le bien-être effectif de son peuple.

Concernant le sort tragique faite au M’zab par le pouvoir algérien, l’Anavad ne doute pas que l’agression permanente du peuple mozabite amazigh vise l’expropriation de celui-ci au profit des Châambas arabes pour, d’une part, le déposséder des richesses de leurs sous-sols et, d’autre part, garantir l’arabisation définitive de son territoire par une substitution de population. L’Anavad réitère son soutien et sa solidarité avec les Mozabites et les invite à défendre leur peuple et leur territoire sans plus rien attendre de l’Etat algérien qui leur a prouvé depuis 1962 que son seul objectif est de les éradiquer.

Le président de l’Anavad qui a rencontré le 23/11/2014 la délégation du Haut Conseil des Amazighs de Libye, conduite par son président, en a fait le rapport au Conseil qui en a salué l’événement. Les Amazighs de Libye ont procédé à une tournée mondiale afin d’évaluer les possibilités qui pourraient éventuellement s’ouvrir à eux face au mur d’intolérance que leur oppose l’idéologie arabo-islamiste dominant la Libye même après Kadhafi. Malgré leur lourd investissement dans la chute du dictateur libyen, les amazighs de Libye se retrouvent dans une situation similaire à celle des kabyles au lendemain de la guerre d’Algérie, avec toutefois l’avantage de l’expérience kabyle qui semble, à notre grande satisfaction, leur avoir servi de leçon. L’Anavad a assuré les Amazighs de Libye de son soutien indéfectible pour leur droit légitime à leur autodétermination.

Pour honorer la mémoire du joueur camerounais Albert Ebossé, qui était venu illuminer de son talent la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK), et qui a été finalement lâchement assassiné par le pouvoir algérien, le 23/08/2014 dans les vestiaires du stade de Tizi-Wezzu, l’Anavad a commandé une statue au grand sculpteur monumental kabyle, Olivier Graïne. Celle-ci sera remise à sa famille par voie diplomatique, en remerciement et en hommage de la Kabylie à son fils adoptif Albert Ebossé.

Enfin, L’Anavad tient à saluer le courage du peuple kurde qui combat, avec très peu de moyens mais avec succès, les terroristes de l’Etat Islamique, prouvant ainsi au monde entier que la lutte pour la liberté et la dignité est surtout une affaire de valeurs et non pas seulement de moyens. L’Anavad appelle les instances internationales à aider le vaillant peuple Kurde en lui fournissant les moyens d’assurer sa propre défense. C’est de son courage et de sa résistance que dépend la victoire sur le Daech et non des idéologues du terrorisme international.

Sur le terrain sportif, l’Anavad salue la performance d’Ahmed Zenia qui vient d’obtenir une autre médaille d’or au tournoi international de Shou-Bo à Nanterre. Le geste de l’athlète kabyle de dédier cette victoire à Ameziane Mehenni a été particulièrement apprécié.

Exil le 1er/12/2014

Pour l’Anavad,

Mas Ferhat Mehenni




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu